28 févr. 2015

Odeur de soleil / Olor a sol


Alquimia

No volverán las sombras.
Conserva mi promesa como una intermitente caracola.
Voy a poner a hervir en un caldero el mediodía
para que huela a sol toda la casa.

Leandro Calle 1969 -    , Zarate, provincia de Buenos Aires

Mark Rothko


Alchimie

Les ombres ne reviendront pas.
Conserve ma promesse comme une conque intermittente.
Je vais mettre midi à bouillir dans un chaudron
pour que toute la maison sente le soleil. 
(trad: Colo)

 Leandro Calle 1969-     , Zarate, province de Buenos Aires

60 commentaires:

  1. j'aimerais bien aussi que ma maison ait une bonne odeur de soleil :-)
    belle trouvaille, merci Colo!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il suffisait d'un bon chaudron...!
      Dès qu'il fera beau, je t'enverrai quelques rayons odorants.

      Supprimer
  2. On ne peut rêver plus jolie alchimie entre l'image et les mots !
    Schmoutzy ensoleillés, Colo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, bon dimanche Fifi!
      Un beso qui attend le soleil ce matin...

      Supprimer
  3. Oui, çà sent bon le soleil , çà réchauffe le soleil, çà donne bon moral le soleil et, lorsqu'il n'entre pas dans la maison, il suffit de lire ton Alchimie pour que tout devienne doux comme du miel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éloigner les ombres avec du miel Chinou...
      Jaune dimanche à toi!

      Supprimer
  4. Le poème est magnifique. Le tableau de Rothko est très lumineux, il doit être antérieur à ses dernières années ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aifelle, sur le site où j'ai trouvé le tableau, la date exacte n'était pas indiquée mais c'était dans les années '40, au début de son arrivée aux États-Unis.
      Excellente journée!

      Supprimer
  5. Ces quelques vers sont magnifiques et vont particulièrement bien avec le tableau de Rothko. Sentir le soleil.... ah la la ....
    Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'odeur du soleil se marierait bien avec celle de vos fleurs cueillies...
      Excellente journée Bonheur.

      Supprimer
  6. J'ai pu apprécier ce texte en le lisant en espagnol ! Comme quoi… tout arrive. C'est très beau et dans l'esprit de ce que nous ressentons tous quand on espère le retour du printemps… Hier, la journée a été ensoleillée… C'était de bonne augure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bravo cher Obni.
      Tu ne trouves pas que "caracola" est mille fois plus joli que "conque"? Coquillage ne "sonnait" pas bien dans le texte...alors, bon.
      Un peu de chaleur odorante serait la bienvenue en effet, brrrr ici!
      ¡Hasta pronto, un beso!

      Supprimer
  7. un parfum de chez toi qui parvient jusqu'à nous, tout ça grâce au chaudron :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dans le vieux chaudrons que...tu connais la suite!

      Supprimer
  8. Je vais m'allonger, baisser les paupières et rêver aux bourdonnements des abeilles, aux chants des oiseaux et sentir le soleil caresser d'ondes de chaleur mes jambes. Les violettes sentent bon, déjà !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le bien-être total!
      Bonne semaine Lou.

      Supprimer
  9. Colette, merci pour ton passage et le com que tu as laissé chez moi car je découvre, grâce à toi, un peintre que je ne connaissais pas. Je suis allée voir quel style de peinture il faisait et , comme toi, j'apprécie. Merci et à très vite . Chinou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir, je suppose que tu as vu ses tableaux aux lignes horizontales colorées qio m'ont fait penser à tes huiles.
      Bonne semaine Chinou.

      Supprimer
  10. Je me réchauffe à la belle harmonie des ocres. Oui, "caracola" danse plus que "conque" (tu connais les caricoles à la bruxelloise ?) Le soleil annoncé ici s'est perdu, les nuages restent bien accrochés au plafond malgré le vent. Bonne fin de journée, Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seule une petite heure de soleil ici aujourd’hui....mais le chaudron!!!!
      Bonne soirée Tania.

      Supprimer
  11. Bon billet plein de bonnes perspectives ! Faire chauffer midi, ça peut annoncer un repas qui embaume , épices, saveurs... Bref, que du bon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon + bon = excellent...l'odeur du bon donc.

      Supprimer
  12. Magnifique toile rayonnante et qui offre du soleil dans la maison. J'aime beaucoup.
    J'apprécie d'autant plus, qu'ici, il pleut...
    Très joli poème aussi. Merci Colo
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Denise, il a fait infect tout le mois de février, voyons ce que nous apporte mars...illuminer la maison de l'intérieur en attendant.
      Très bonne semaine, un beso!

      Supprimer
  13. "Conserve ma promesse comme une conque intermittente." C'est étrange. Je ne sais si j'ai déjà entendu la musique d'une conque. J'imagine qu'elle ne peut être qu'intermittente. Ça voudrait dire finalement que les ombres reviendront ... de façon intermittente ! Bonne semaine Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Flux et reflux des odeurs, vagues et ombres, oui, comme la vie; bons et mauvais moments.
      Mais aujourd'hui je voulais tout voir en jaune!
      Excellente semaine Lily, merci!

      Supprimer
  14. Bonsoir Colo, j'adore Mark Rothlo, je suis une inconditionnelle ;o) Lorsque je vais en voyage, je me renseigne toujours s'il y en a un dans un musée !!! à bientôt. Claude

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Claude, je n'ai jamais vu d'exposition de lui, hélas!
      Contente de t'avoir fait plaisir alors, bonne semaine!

      Supprimer
  15. À défaut de soleil, nous nous sommes contentés de potage, et ce matin ici j'ai lu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans la marmite, un avant-goût, jaune.

      Supprimer
  16. Je sens le parfum d'ici ! Et les mots de Leandro Calle ont une musique qui me parle. Son chaudron est magique et du coup " la lumière venue du fleuve " ... est dans ma liseuse.
    Merci Mageta pour les couleurs, un billet cadeau bonheur.
    Je t'embrasse fort et je retourne écouter le chant des oiseaux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je suis si contente que tu aies aimé....oui, en version bilingue ses poèmes...comme celui-ci, mi-ange, mi-démon...:

      Ils vinrent avec la lumière
      au nom de la lumière
      imprévus
      comme un choeur d’anges au milieu de la nuit.
      Mais leurs ailes étaient noires.

      Bonne journée Magette, je t'embrasse

      Supprimer
  17. Après tous ces commentaires qu'ajouter ? Si ce n'est que j'aime bien la musique du poème et la promesse d'une maison chaleureuse. Et avec le temps mitigé qu'il fait, c'est plutôt réconfortant.
    Bonne journée Colo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien le message Serge, illuminer la maison du dedans, mettre goûts et odeurs dans nos vies...
      Bonne journée à toi aussi.

      Supprimer
  18. Une découverte pour moi !!!
    Mais je veux bien une part de soleil et de chaleur !!!
    Belle semaine Colo !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors n'oublie pas ton chaudron à midi Enitram!!:-))
      Bonne semaine à toi aussi.

      Supprimer
  19. N'ayant ni conque ni soleil sous la main, potage de céleri + céleri rave + cerneaux de noix avec un peu de piment d'Espelette bien sur. Ça fonctionne aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça sent bon chez toi!
      Le piment donne une jolie couleur aux potages...
      Bonne journée Oli, je t'embrasse fort

      Supprimer
  20. J'aime Rothko, l'odeur de la lumière et les images infiniment poétiques.
    Bon choix, Colo. Merci et bisesssssssssssssss

    RépondreSupprimer
  21. - Je vais mettre midi à bouillir ...
    Quelle belle image !
    Merci Colo pour le partage :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cette idée m'a séduite Marcelle!
      Bonne journée, bonne santé!

      Supprimer
  22. Bonjour Colette, je sens du soleil ici, comme c'est bon.
    Autant les deux derniers vers sont magnifiques, autant je cale sur l' "intermitente caracola" que la traduction empire (vous n'auriez pas su faire autrement). Je n'ai pas l'âme poétique ce matin sans doute.

    J'espère à l'avenir vous retrouver ici un peu plus souvent, prenez soin de vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Christian, oui, cette caracola, intermittente de plus, m'a donné bien des cheveux gris...;-)
      Ne pas le publier? Le faire?...bon, tant pis. Mais c'est pas trop réussi, votre âme n'y a rien à voir!

      Moi aussi, assez bien remise maintenant, je vais vous suivre tous de plus près!
      Bonne semaine.


      Supprimer
    2. Si je peux interférer, je vois cela ainsi :
      Le son de la conque s’apparente à celui d’une trompe ou d’une corne, il peut être plus ou moins tenu... Comme une promesse ?
      ;-)

      Supprimer
    3. Je t'en prie cher K, interférer est dans tes attributions..;-)
      Tenir ses promesses, parfois, c'est déjà réconfortant, oui.

      Supprimer
  23. J'aime beaucoup ce poème où les sons, les images et les sensations correspondent...(comme un avant-goût du week end qui s'annonce doux et ensoleillé ici... mmmmhhh... enfin !)
    Des bises
    Carole

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Carole, une fois encore je t'avais "perdue", mais voici qu'aujourd'hui je clique sur ton nom, et hop..j'adore le nom de ton "nouveau" blog...toujours Hamlet, Shakespeare, muy bien!
      Je te souhaite bien du soleil, tant de douceurs!
      besos

      Supprimer
  24. Bonjour Colo

    Le mot - intermittente - me gêne, sans doute par sa connotation, sinon c'est un poème qui sent bon !

    Merci pour les découvertes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends bien Yanis...mais le poète, c'est pas moi, héhé!
      Sinon, oui, une excellente odeur, mélange d'épices...

      Supprimer
  25. Caracola est un très joli mot qui évoque la danse légère d'un cheval, je ne sais pas si cette connotation existe en espagnol... la traduction est un exercice très difficile, surtout quand il s'agit de poésie: il y a des mots qu'on voudrait laisser dans leur langue pour conserver leur musique. En tout cas moi ça m'évoque la confiture d'abricots que je prépare en été et que je savoure en hiver: du soleil sur mes tartines! Grosses bises!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, caracola existe aussi dans ce sens, du moins je crois car parfois je ne sais plus dans quelle langue je pense ni parle ni...;-))
      Je veux bien du soleil sur mes tartines, à la saison des abricots, je penserai à toi.
      je t'embrasse fort!

      Supprimer
  26. Quel poème de parfums et chaleur... on se sent bronzer et s'assoupir....

    RépondreSupprimer
  27. Belle alchimie, Colo. C'est cela, enfermer jalousement le soleil chez soi. Bon week-end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Danièle! J'ai une cousine belge, pays du gris et de la pluie dit-elle, qui illumine sa maison de bougies et couleurs jaunes-ocres dès qu'un soupçon de spleen l’effleure.
      Excellent week-end Danièle!

      Supprimer
  28. Ici on est obligés de mettre du soleil en bocaux pour les ouvrir quand il fait triste. Chez nous pas de bocal à ouvrir aujourd'hui, ça sent fort le soleil depuis quelques jours. Très beau week-end Colo ( promenade au grand air?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici aussi le soleil est au rendez-vous depuis 3 jours, et il semble vouloir y passer encore un temps; grandes balades en perspective, oui! Inspirer et essayer de définir l'odeur...
      Bon week-end Gérard!

      Supprimer