1 juin 2022

Tout simple / Muy simple

 

 
 
Photo Colo, Nord de Mallorca
 

 

 
Le mur
il ne sait rien de la mer

La mer
elle ne sait rien du mur

Entre eux
le va-et-vient du vent
 
La pared
no sabe nada del mar

El mar
no sabe nada de la pared

Entre ellos
el vaivén del viento

(Trad, Colo) 
 

 extrait de Komboloï, Werner Lambersy

29 commentaires:

  1. Werner Lambersy est un poète zen que j'aime particulièrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est peu connu, comment fais-tu belle amie pour tout savoir? Je l'aime beauocup aussi.

      Supprimer
  2. Je ne le connais pas ; j'aime cette simplicité. Merci pour la découverte. Bises Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un poète belge, né à Anvers ( ma ville natale:-)). La poésie simple est superbe quand elle est réussie, oui, Un beso, bonne journée

      Supprimer
  3. ça, c'est vraiment très joli, juste et bien dit :-)

    RépondreSupprimer
  4. un poème simple, beau et puissant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Niki (j'ai enlevé le doublon, je valide les commentaires dès que je les vois, en général assez vite).
      Oui, ce poème est tout ce que tu écris, merci!

      Supprimer
  5. En qq mots, tt est dit. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Val, peut-être pas tout, mais c'est beau. Un beso!

      Supprimer
  6. Entre ta belle photo et le poème, on va et on vient aussi.

    RépondreSupprimer
  7. Ça me plaît beaucoup cette simplicité. Kwarkito

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci. Oui, ce qui est simple m'appelle de plus en plus...l'âge? Bonne journée.

      Supprimer
  8. Heureusement que le vent fait le médiateur entre ces deux. Une belle photo qui me fait penser, par ces couleurs, à ce que j'ai devant ma fenêtre ce matin. L'orage menace. Bises alpines.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que j'aimerais voir cela aussi en montagne! Un beso méditerranéen Dédé.

      Supprimer
  9. Merci Colo ! Un peu plus qu'un Haïku mais encore tellement beau par sa sobriété !
    Ta photo est parfaitement choisie pour ce poème !
    Belle fin de semaine avec un Beso !

    RépondreSupprimer
  10. C'est très puissant, on peut le voir comme une métaphore, tout n'est que mots, histoires que l'on se raconte, tout existe et rien n'existe en même temps. Je pars à la rencontre de ce poète, merci Colo, des bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne découverte Brigitte, et bon lundi, besos

      Supprimer
  11. Réponses
    1. parfois silencieux, parfois bruyant, circule le vent...

      Supprimer
  12. Un poème tout simple, comme il m'est arrivé d'en écrire, mais qui dit beaucoup et qui nous émeut. Bonne semaine. Bises.

    RépondreSupprimer
  13. Un petit poème comme il m'est arrivé d'en écrire, qui dit beaucoup et qui nous émeut. Bonne semaine. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'aimerais bien en lire un de toi dans le genre! Bon week-end Elisabeth.

      Supprimer
  14. J'adore... Un mur, deux murs et le souffle libre du vent entre les deux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Circulation d'énergies....moi aussi je l'aime énormément ce poème.

      Supprimer