27 janv. 2017

Comme endormi / Como dormido

Ofrenda de flores 1898

Ignacio Pinazo Camarlench.  
Ce nom vous dit-il quelque chose? Même ici peu de gens connaissent ce peintre Valencien(1849-1916), et c'est fort étrange. 
L'exposition à Valencia célébrait les 100 ans de sa mort, et le titre d'un article du journal local, Valencia Plaza, était: " Pinazo trahi; l'artiste que Valencia oublie toujours". et de poursuivre par les mots d'un professeur d'Art, Javier Pérez Rojas: Plus qu'oublié, il est comme endormi. Soudain ils (les valenciens) se rappellent de lui, et aussi soudain ils l'oublient."*

Je ne vais pas vous raconter sa vie, ni son évolution, seulement vous dire que c'est un extraordinaire  portraitiste, - ses tableaux d’enfants sont magnifiques -, et qu’une partie de l’œuvre est classée comme impressionniste.

Pensez-vous comme moi qu’il faut réveiller la mémoire de ce peintre?



Ignacio Pinazo Camarlench 

 ¿Os dice algo este nombre? Me di cuenta que poca gente conoce aquí este pintor valenciano, y me parece muy extraño.
La exposición vista en Valencia celebraba el centenario de su muerte, y el título de un artículo en la prensa local, Valencia Plaza, era: “La traición a Pinazo, el artista al que Valencia siempre olvida", y seguían esas palabras del profesor de Arte, Javier Pérez Rojas :“Más que olvidado, está como dormido. De pronto se acuerdan de él, y de pronto se olvidan”.*
No voy a contaros su vida ni su evolución, sólo deciros que es un excelente retratista, los cuadros de niños son magníficos y que una parte de su obra es clasificada como impresionista.

¿Pensáis, como yo, que hay que despertar la memoria de ese pintor?


La playa


La cometa (le cerf-volant)















Retrato de su hijo José

El pintorcito 1884



Retrato de niña
* http://valenciaplaza.com/la-traicion-a-pinazo-el-artista-al-que-valencia-siempre-olvi

28 commentaires:

  1. Certes :-)
    la touche la plus originale, ici (pour moi) c'est La Playa. J'aime beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'est pas très cotisé sur les marchés ai-je lu, pour ton prochain Noël? ;-))

      Supprimer
  2. Bonsoir Colo

    j'aime beaucoup les quatre premiers tableaux et le dernier. Lorsque j'agrandis les photos, je suis toujours émerveillée de voir à quel résultat conduit la technique employée. J'aime ce côté impressionniste. C'est une belle découverte. Souhaitons que ce peintre ne retombe plus dans l'oubli.
    Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hola Maïté, tu en trouveras encore d'autres sur la Toile si tu veux.
      Je ne sais ce qui pourrait le mettre en valeur, mais si un blog peut aider...
      Je t'embrasse aussi, contente de te revoir par ici!

      Supprimer
  3. Non, je le ne connais pas et oui, il faut réveiller sa mémoire :-) Bon week-end Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais jamais entendu son nom Aifelle, alors j'ai été étonnée!
      Bon week-end à toi aussi, à demain en musique chez toi!

      Supprimer
  4. Bien sûr, il faudrait mieux le connaître : c'est beau !
    Bon week end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, merci Bonheur!
      Les amandiers commencent à fleurir ici, je suppose que chez vous aussi...

      Supprimer
  5. Coup de foudre immédiat pour La playa... comme deux mondes superposés, sans fin, chacun existant en même temps que l'autre mais sans connexion...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il est très beau. Le flou devant,le fond précis.
      Ah, si on pouvait le lui dire

      Supprimer
  6. tout à fait étonnant que ce peintre ne soit pas connu véritablement, j'aime énormément la seconde des peintures, mais effectivement ses portraits sont magnifiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ignore de qui exactement dépend cette méconnaissance et j'étais heureuse de le voir célébré.

      Supprimer
  7. Oui, c'est beau, j'aime beaucoup cette offrande de fleurs qui ouvre ton billet, le dernier portrait en bleu aussi.
    Lu sur Wikipedia qu'il était d'origine très modeste et avait commencé pour gagner sa vie à peindre des éventails. Peut-être manquait-il de relations pour se faire connaître ? L'impressionnisme est né en France mais a inspiré bien des artistes ailleurs, moins connus, merci de nous faire découvrir Pinazo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être, j'ai lu plusieurs biographies de lui, mais n'ai pas trouvé de réponse.
      Bonne journée dame Tania, un beso

      Supprimer
  8. Merci chère Colo pour cette magnifique découverte, j'aime beaucoup l'offrande des fleurs et la playa qui est de toute beauté. Oui, il faut faire connaître, c'est beau.
    Douce fin de journée, mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'apprécier Denise!
      Baisers d'un jour ensoleillé, de fleurs de mimosas et amandiers.

      Supprimer
  9. Merci Colo pour cette découverte,c'est bien de réveiller cette mémoire. L’impressionnisme a en effet dépassé nos frontières, tous les mouvements naissent il me semble de l'air du temps. Je vais me renseigner sur ce peintre, j'aime quant à moi particulièrement "la cometa"... Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La cometa me plaît beaucoup à moi aussi Brigitte. Cette tache rouge qui donne tant de vie au tableau...
      Bonne semaine, un beso.

      Supprimer
  10. Très belles toiles. La playa est très touchante! Oui, impressionniste, pourquoi pas! Ses touches sont délicates et fragiles. C'est unique et très personnel, émouvant parce qu'on a l'impression d'un travail "inachevé". Une émission de télévision sur lui, c'est peut être une façon de le faire connaitre, dans le pays et à l'étranger...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La télévision...on en rêverait Binh An! La culture est malheureusement le dernier des soucis du pouvoir en place depuis des années et la qualité déplorable des programmes fait fuir même les plus accros.

      Merci pour tes appréciations, le côté très personnel de ces toiles est vraiment intéressant.
      Bonne semaine!

      Supprimer
  11. Oh ce frémissement transposé. Mon dieu que cela est beau. Même sensation, même si différente à la découverte de Sorolla, grâce à toi. Je vais me renseigner sur ce peintre. Oui, oui, il faut le sortir de l'oubli. Absolument.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci pour cet enthousiasme Lou!
      Je ne doute pas que tu m'aideras à le sortir de l'oubli!
      Un beso grande

      Supprimer
  12. Sur le site du museo del Prado, on peut voir les oeuvres en plein écran. Oh stupéfiant, voir ainsi le tracé du pinceau !
    https://www.museodelprado.es/aprende/enciclopedia/voz/pinazo-camarlench-ignacio/2a9a72a9-a35f-4381-af7c-6d295269ab00

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup le premier "desnudo de mujer", merci Lou!

      Supprimer
  13. Que de découvertes chez toi, chère Colo ! Non je ne connaissais pas cet artiste qui émeut par son sens de la couleur. J'aime beaucoup le tableau que tu as mis en avant ci-dessus et qui semble représenter des charriots… en tout cas il laisse divaguer en cet endroit assez mystérieux pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce fut une belle découverte pour moi aussi Obni.
      Pourvu qu'il ne retombe pas à nouveau pour 100 ans dans l'oubli!

      Supprimer
  14. Une découverte, un ravissement. Comment est-il si peu connu ? on sent un coup de pinceau nerveux, pas trop léché.
    Je vais lire l'article en lien, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie que sa peinture vous plaise Christian.
      Bonne journée!

      Supprimer