31 oct. 2016

Ce que j'ai vu / Lo que he visto





Je connais tous les contes

León Felipe

Je ne sais pas beaucoup de choses, c'est vrai.
Je ne dis que ce que j'ai vu.
Et j'ai vu:
que le berceau de l'homme se berce avec des contes,
que les cris d'angoisse de l'homme se noient avec des contes,
que le pleur de l'homme se colmate avec des contes,
que les os de l'homme s'enterrent avec des contes,
et que la peur de l'homme...
a inventé tous les contes.
Je ne sais pas beaucoup de choses, c'est vrai,
mais on m'a endormi avec tous les contes...
et je connais tous les contes.
 (Trad: Colo)
 
Leonora Carrington, peintre surréaliste anglo-mexicaine 1917-2011

Sé todos los cuentos
León Felipe

Yo no sé muchas cosas, es verdad.
Digo tan sólo lo que he visto.
Y he visto:
que la cuna del hombre la mecen con cuentos,
que los gritos de angustia del hombre los ahogan con cuentos,
que el llanto del hombre lo taponan con cuentos,
que los huesos del hombre los entierran con cuentos,
y que el miedo del hombre...
ha inventado todos los cuentos.
Yo no sé muchas cosas, es verdad,
pero me han dormido con todos los cuentos...
y sé todos los cuentos.

46 commentaires:

  1. excellent! j'aime beaucoup (et c'est tellement vrai, tous ces contes dont on nous berce, jusque dans la presse qui devrait pourtant nous informer!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, et il faut ajouter ceux que nous nous racontons à nous mêmes parfois aussi...
      Bonne journée Adrienne.

      Supprimer
  2. Je suis plus touchée par le tableau que par le poème. Sur le tableau, les personnages semblent si vivants, si vrais.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bonheur, cette artiste, à part ses très nombreuses toiles surréalistes, a réalisé des sculptures vraiment superbes.
      Bonne journée à vous aussi.

      Supprimer
  3. contes, médias, religion tout est bon pour nous endormir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact Dominique...un certain sport de ballon rond aussi dirais-je.:-))

      Supprimer
  4. J'ai lu beaucoup de contes et légendes de divers pays et je confirme ce qui est écrit. En vieillissant je ne m'en laisse plus conter .......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Lauriza,... et vous faites bien!
      Je m'en vais faire un tour chez vous, des lunettes roses dites vous?

      Supprimer
  5. Bonjour chère Colo, le tableau me plaît beaucoup avec beaucoup de jolis détails. Merci pour le poème que je ne connaissais pas.
    Je te souhaite un très bel après-midi d'automne en douceur.
    Je t'embrasse ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi Denise, le temps est doux et superbe en ce moment.
      Un beso.

      Supprimer
  6. J'adore le tableau ! et le poème est fort bien tourné, à nous de choisir si nous les croyons ou pas les contes ... on peut toujours les choisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aifelle, il nous faut rester l'esprit bien éveillé et ne pas somnoler , en effet!
      Bonne journée.

      Supprimer
  7. Amusante, cette peinture. Crois-moi ou pas, la dame à la pipe et au chapeau, je l'ai vue sur une plage du Var, mais sans son chat ;-)
    J'aime le texte aussi : "Digo tan sólo lo que he visto", bravo.
    A notre époque qui se veut rationnelle, on pourrait croire que les contes et la réalité sont bien plus faciles à distinguer, mais des contes d'un autre genre fleurissent dans bien des domaines, je le crains.
    Gardons la part du rêve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ces chats ont été choisis pour toi et pour tous les amants des félins of course!
      Rêver des contes...il y a matière.
      Bonne journée Tania.


      Supprimer
  8. Le texte est un peu ... plat...
    Mais quel superbe tableau, oui !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lu après un débat Clinton-Trump, ce texte avait comme une saveur spéciale.;-))
      Mais, 1000x d'accord, ce n'est pas le poème le plus inspiré de cet excellent poète!

      Supprimer
  9. Bonjour.
    Hélas, nous sommes plus aujourd'hui attirés par les comptes.
    Il faut dire que chez ces gens là, madame, on compte.
    Bises et portes toi bien, car tu comptes pour beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez ces gens-là...et oui cher Alain.
      Merci beaucoup, tout compte dans les contes, n'est-ce pas?
      Une nuit bien friskounette ici, besos.

      Supprimer
  10. Eh bien au fond vrai que si on connaît les contes pour toutes les circonstances, oui on doit connaître bien des choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait dire bien des choses en somme...

      Supprimer
  11. Il y a aussi la part psychanalytique des contes. Ce sont des métaphores souvent interprétables sur un mode de vie, une aliénation, le goût d'un certain conformisme…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel plaisir de te retrouver Obni!
      La psychanalyse est intéressante mais fait parfois, aussi, dire à certains contes des trucs à dormir debout...

      Supprimer
  12. J'ai toujours aimé les histoires et en raconter ! Faut-il croire aux histoires ? C'est vrai qu'il y en a à dormir debout !!!
    Contes et sorcières en cette période, font beau ménage, c'est vrai !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Enitram, que de temps sans toi.
      Moi aussi j'aime les histoires, qui, pour invraisemblables qu'elles paraissent, restent souvent en-deça de la réalité...
      Bon week-end.

      Supprimer
  13. Je n'aime pas trop les contes, d'ailleurs, mon fils ne les connait pas (les classiques) on s'est dispensés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Anna, à chacun ses histoires...petite j'adorais Boucle d'or!

      Supprimer
  14. Ah! l'univers des contes, leur côté intemporel, universel et leur langage si bien exprimé dans ce poème. Il était une fois... et la magie opère chez les enfants, chez les adultes. Je trouve ce poème très bien vu à propos du rôle des contes et l'expression concise n'est qu'une fausse maladresse.
    Bonne nuit chère Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maïté, la magie...depuis toujours je suis étonnée de constater combien les enfants aiment la magie, bien sûr, mais aussi avoir peur; même si cette peur est relative vu que c'est quelqu'un de confiance qui leur lit ou raconte les contes.
      Bon dimanche, je t'embrasse

      Supprimer
  15. Réponses
    1. Mais je crois qu'il l'est souvent Alezandro.

      Supprimer
  16. Il y a contes et contes, ceux qui sont à dormir debout et qui nous font dire : "on ne me la fait plus celle-là !" et ceux qui contiennent une profonde connaissance de la vie et qui sont là pour que nous puissions apprivoiser toutes les étapes difficiles...
    Merci pour les mots et l'image !
    Bon dimanche, Colo !!

    RépondreSupprimer
  17. Les belles histoires aident à vivre... quelquefois elles virent au tragique, comme dans la vraie vie. J'aime infiniment les contes, ils sont subtils et riches d'enseignements me semble-t-il. Bises, douce soirée Colo. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Brigitte, contes et fables m'enchantent aussi, imaginaire et vraie vie.
      Excellente semaine, un beso.

      Supprimer
  18. Connaître tous les contes est déjà un bien beau bagage puisqu'ils sont des leçons de vie.
    Très belle peinture. Bonne semaine, Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet Danièle, certains nous bercent, d'autres effrayent...la vie1
      Bonne semaine à toi aussi chère Danièle.

      Supprimer
  19. J'adore les contes !
    J'en invente pour mes petits-enfants :-)
    Et j'ai eu la chance que Catherine, ma belle-fille illustre l'un d'eux, c'est une belle aventure qui se concrétise car il a été accepté par la maison d'édition et il vient de sortir !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance en effet! Une conteuse et son illustratrice...peut-on rêver mieux?
      Bonne semaine Marcelle!

      Supprimer
  20. S'il n'y avait pas eu les contes dans mon enfance, elle aurait été un peu fade. Vivent les contes pour nos enfants et petits enfants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une grande partie de nos enfances, c'est vrai Elisabeth!

      Supprimer
  21. Les contes on les lirait sans compter ! Joli texte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On peut toujours compter sur eux...merci amigo.

      Supprimer
  22. Moi, les contes, les mythes me permettent de lire le monde et de me tenir éveillée. Bonne fin de journée, Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De même pour moi...merci Bacchante, un besito.

      Supprimer
  23. Très intéressant. Voilà un texte qui me ramène, il me semble, à une lecture de Nancy Huston, "L'espèce fabulatrice". J'en avais fait une chronique en avril 2013.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je ne m'en souvins pas mais je vais rechercher votre billet, merci.

      Supprimer