24 janv. 2016

Entre eux / Entre ellos


Bonne journée!

¡Qué tengáis un buen día!


Photo Colo, Nord de Mallorca



Le mur
il ne sait rien de la mer

La mer
elle ne sait rien du mur

Entre eux
le va-et-vient du vent

La pared
no sabe nada del mar

El mar
no sabe nada de la pared

Entre ellos
el vaivén del viento

(Trad, Colo) 



extrait de Komboloï, Werner Lambersy

34 commentaires:

  1. très joli, ce poème miniature! j'aime beaucoup :-) et la photo l'accompagne parfaitement, il ne manque que le bruit du vent et des vagues (mais alors ce serait la mer du Nord ;-))
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Adrienne, en fait un vent terrible soufflait ce jour-là, mais, et c'est un rêve, je n'ai pas encore été capable de le photographier...!Hélas.
    Plus bas il y avait des vagues, mais rien de comparable à celles de ta mer ou à l'océan.

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup la variation du rythme

    RépondreSupprimer
  4. Je l'ai trouvé p.14 dans mon recueil !
    Je me le suis procuré d'occasion, mais bon il n'y pas tes photos !

    Superbe écriture, il extrait des fragments, les poèmes arpentent la page, bref quel plaisir !

    (Je nettoyais le poème / le coup est parti)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, super! Moi aussi p.14.

      À la page 13:
      Nuage

      et le vent
      qui court devant l'ombre

      Supprimer
  5. Va savoir, peut être que le mur connait la caresse de la mer et que la mer aime toucher ce rempart qu'est le mur :-)
    Tu les as aussi réunis dans ton image.
    Bisous Colo pour un bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai, que savons-nous d'eux sinon qu'ils "se voient".
      Bonne semaine aussi Fifi.

      Supprimer
  6. "el vaivén del viento" : belle allitération - on prononce le "i" de "vaivén" ?
    Bon dimanche entre vous ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, ce "i" est très clairement prononcé. (hiatus, pas diphtongue)
      Entre nous...nous avons fait une superbe excursion ce matin, merci.
      Bonne fin de journée.

      Supprimer
  7. Merci chère Colo pour ces doux mots qui accompagnent si bien la photo.
    C'est beau!
    Douce soirée avec mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
  8. Le mur, la mer, qu'une voyelle de différence et il ne savent rien l'un de l'autre ? Ah, le vent, le vent, qui va qui vient, qui créé des liens. Bonne semaine Colo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est vrai!
      Le vent serait comme l'ascenseur d'un immeuble qui fait se rencontrer les gens...se parler?
      À très bientôt Lily.

      Supprimer
  9. La mer murmure au vent des douceurs amères.

    RépondreSupprimer
  10. ah que j'aime ce poète, j'ai un très vieux livre de lui et je le garde précieusement
    un poème en forme de petits Haïkus
    Qui protège l'autre ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu le connais? Magnifique.
      Le mur protège l'homme de la chute, mais ce dernier protège si mal la mer qui nous est offerte...

      Supprimer
  11. Peut-être sont-ils en dialogue quand même, par des voies qui nous sont inconnues ? Jolie photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On l'espère secrètement...Merci Aifelle, la lumière sur la mer était superbe ce jour-là.

      Supprimer
  12. Une trop apparente simplicité qui signe comme souvent une grande profondeur de pensée.
    Tu sais que je suis sensible "aux murs" , à leur dialogue de pierre ou de verdure, à leurs ouvertures ou brèches aussi.
    Merci d'avoir relancé la réflexion par ce choix judicieux et cette photo de rêve.
    Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme toi je crois aux échanges entre les éléments...c'est nous qui sommes devenus "sourds et aveugles", mais eux ils communiquent, c'est sûr!
      Pensées pour toi en cette fin de semaine, y muchos besos

      Supprimer
  13. Le vent doux messager comme une colombe de paix ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que c'est beau, oui, merci Marcelle!

      Supprimer
  14. La terrible ignorance des choses qui ne se voient pas et pourtant... elles existent séparément et à la fois, ensemble !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as tout à fait raison et l'une survit grâce à l'autre.
      Bonne journée Savarati.

      Supprimer
  15. Réponses
    1. L'art de dire beaucoup avec très peu de mots...

      Supprimer
  16. Et nous ne savons rien du vent et de la mer..

    RépondreSupprimer
  17. J'aime venir chez vous m'abreuver de poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La porte est toujours ouverte, tandis que je me plonge dans vos bonheurs.

      Supprimer
  18. Bonjour Colo, le mur et la mer se côtoient en sachant rien de l'autre. Ca s'applique aussi beaucoup aux humains. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as hélas raison Dasola, nous manque-t-il le vent?
      Bonne soirée, merci de ta visite.

      Supprimer