10 oct. 2018

Des trombes d'eau, des vies perdues.

El centro de Sant Llorenç, Mallorca, tras las inundaciones Cette nuit.


Qu'ajouter? Un village de 8000 habitants, loin de la mer. Sant Llorenç.
En une nuit...9 morts, 6 disparus.

Pleurer.

38 commentaires:

  1. je ne comprends pas bien ce qui s'est passé... des pluies qui ont fait grossir une rivière au point de balayer un village? des coulées de boue? quoi qu'il en soit, ça ne change rien à la lourdeur du bilan humain, c'est sûr.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont deux "torrents", presque toujours à sec d'ailleurs, qui ont débordé à cause de trombes d'eau incroyables et qui ont tout emporté sur leur passage.
      Les vies, seules choses irréparables.

      Supprimer
  2. Je viens de lire un article dans notre journal régional, et bien sûr j'ai pensé à toi. Terrible, toujours, ces conséquences de gros orages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, quand ils se concentrent sur un endroit et déversent toute leur rage...

      Supprimer
  3. Oui moi aussi je m'inquiétais. Il n'y a pas beaucoup d'informations là-dessus. J'espère que ce n'est pas trop près de chez toi. Cette photo est vraiment terrible et témoigne d'une grande violence des intempéries

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En 2008 c'est dans notre village qu'il y a eu 1 mort et plein de dégâts, cette fois c'est à une soixantaine de kilomètres d'ici...presque au bout de l'île donc.
      Merci de te préoccuper Kwarkito, un beso grande.

      Supprimer
  4. Massacre et saccage. Indélébile pour eux qui sont touchés au premier chef.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas, mille fois hélas.
      On recherche encore ce soir un enfant disparu...

      Supprimer
  5. Impuissance, terrible impuissance face aux forces aveugles qui nous dépassent et pour lesquelles nous ne sommes rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça Anne, rien ne freine ces forces de la nature.

      Supprimer
  6. Nous sommes bien petits devant les forces de la nature qui frappent au hasard sans prévenir!

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Colo, j'ai entendu ce matin à la radio que l'est de Majorque avait été touché. Bon courage. La photo est impressionnante. Rien d'autre à dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant de familles en larme...merci Dasola.

      Supprimer
  8. Quelle catastrophe, quel terrible bilan ! On pense à ces familles, ce village dévasté, cet enfant disparu.
    La vie est si fragile. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie balayée, soudain. Merci Tania. Un beso

      Supprimer
  9. c'est la première info que j'ai entendu ce matin de bon heure
    j'ai l'impression à voir aussi ce qui se passe dans le sud de la France que ces trombes d'eau jadis un peu rares deviennent très récurrentes, le GIEC récemment alertait et rien ne se passe
    localement on peut prendre des mesures mais c'est un peu sans espoir
    En Haute Savoie le lac est tellement bas que les canards et cygnes ont désertés : c'est le revers des pluies diluviennes chez toi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Personne ne pouvait le prévoir ni l'éviter...inutile de chercher des responsables dans ce cas, chose que les journalistes aiment tant faire.
      Oh j'ignorais pour la Haute Savoie. Canards et cygnes ont des ailes, espérons qu'ils reviennent aux premières pluies.
      temps fou...

      Supprimer
  10. Oh ma belle, quelle tragédie !!! Des prières vers ces gens dans la peine et vers ces lieux dévastés, comme nous nous sentons petits face à ces évènements !!! Bises. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Brigitte, tout le monde sur l'île s'est immédiatement mobilisé, les hôtels ont ouvert grand leurs portes, le marché central a offert des vivres etc.
      Mais les familles des disparus, hélas...

      Supprimer
  11. C'est vraiment horrible, ces catastrophes qui engloutissent tout. Ca me fait souvent penser à Pompéi, toutes ces vies avalées par les éléments.... C'est triste et désespérant pour les survivants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une mère raconte que ses enfants jouaient dans le patio quand elle a vu l'eau arriver les a appelés. Le temps de monter au premier étage, le patio était envahi de boue et d'eau. Tout se passe si vite...

      Supprimer
  12. Sentiment immense de tristesse et d'impuissance devant cette nature qui se déchaine et qui frappe de façon irréversible ces familles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Fifi. Il n'y a rien à ajouter. merci

      Supprimer
  13. Que dire Colo, c'est si brusque, si terrible ! Je venais juste de lire cette information; Toutes mes pensées vont vers toi et ton île et toutes ces familles endeuillées.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Annie. Chez moi il y a eu beaucoup de vents violents et des mini inondations, mais à peu de kilomètres des familles pleurent. La nature est ainsi faite, dur à accepter.

      Supprimer
  14. Quelle tristesse, quelle désolation... Quand donc ceux qui nous gouvernent prendront-ils conscience de l'urgence ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie, je crois que les décideurs en sont conscients mais le manque de courage unanime, global prédomine.

      Supprimer
  15. Je n'avais pas vu cette information, c'est terrible. Les éléments se déchaînent beaucoup ces temps-ci, si seulement ça poussait à la réflexion pour changer d'orientation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aifelle, j'ai lu qu'au sud de la France il y avait eu des désastres également. Immense tristesse.

      Supprimer
  16. Moi non plus je ne savais pas. Compatir.
    Quand les hommes tuent, je suis en rage.
    Quand la nature tue, je ne peux que m'incliner devant elle : s'il existe une sorte de dieu, c'est elle, et rien d'autre. En revanche, je suis en rage contre le pouvoir mondial qui parfois l'arme, en l'appauvrissant de ses forêts, en la salissant, en faisant tout pour qu'elle soit affaiblie ; cela retombe sur les humains.
    Je pleure avec toi ces morts innocentes et terribles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nikole, quand ça se passe juste à côté de chez soi, on en est très ému, frappé, solidaire.

      Pour les politiques de court terme, vite le profit sans tenir compte des dommages, comme toi je rage!

      Supprimer
  17. Impressionnant et inquiétant. La nature doit être respectée : il ne faut pas tomber dans le catastrophisme, mais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr mais dans ce cas, village intérieur, ancien, pas de nouvelles constructions, pas touristique, c'est juste comme ça et c'est inévitable quand 230l d'eau tombent de façon brusque sur un coin de terre.

      Merci.

      Supprimer
  18. Quel spectacle d'apocalypse! C'est horrible. Mes pensées vont aux personnes en souffrance. Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Val, ils se remettront peu à peu....seul le temps...!
      Besos

      Supprimer
  19. Que de catastrophes! Le caractère violent et imprévisible de plus en plus présent.
    Et maintenant l'Aude... l'eau montée de 8 m en quelques minutes!Mais où va-t-on?
    Mes pensées vont aux victimes mais aussi à ceux qui sont sinistrés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai lu ce matin les désastres...mêmes causes, soudaines. Il est inutile de chercher, comme les font tant de journalistes, les coupables. Rien à dire, accepter. Vivre avec ces catastrophes.
      Merci Maïté.

      Supprimer