23 juil. 2015

Champagner sa vie / Burbujear su vida



Dans ce paquet-poèmes il y avait également un livret-recueil de mini textes,

 superbes.

Intitulé Miniatures Sidérales et écrits par Mona Latif-Ghattas

En voici un aperçu...

En ese paquete-poemas también había un librito de mini textos, preciosos.

Titulado Miniatures Sidérales y escritos por Mona Latif-Ghattas

Os traduje unos pocos....



  Trois gouttes de sueur

Diamants de ses douleurs
  
celées

  Tres gotas de sudor

Diamantes de sus dolores

    ocultados


Dans le pli tendre de ses yeux
  
  Tout l'amour perdu de sa vie


En el tierno pliegue de sus ojos

  Todo el amor perdido de su vida

rosée-rocío

Elle lui transmet cet art de vivre

   qui champagne sa vie

        De rosée

Ella le transmite ese arte de vivir

   que burbujea su vida

        De rocío

Photo Fifi, grand merci!   http://aufilafil.blogspot.fr/2014/01/tchin-tchin.html

                           Par sa lumière sidérale

                      Elle soulève les mots qui escarpent les jours

                                Elle gravit l'injustice


                                  Con su luz sideral

                          Ella subleva las palabras que dificultan los días

                                   Escala la injusticia


Trad: Colo



Source: Poèmes et tableaux
En coll. avec
Teymour Toutounji
Éditions du Noroît
Avril 2010


42 commentaires:

  1. Très joli, en effet!
    Je pense qu'ici "celées" veut dire "cachées", donc pas "sellados", mais quelque chose comme "escondidos", non?
    Merci pour tous ces bijoux!

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que tu as raison, je vais le changer....j'avais pensé à gravées dans le diamant, mais non, escondidos sera mieux.
    Merci dame Adrienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne, finalement j'ai opté pour "ocultados"...

      Supprimer
    2. les mille et un choix parmi lesquels le traducteur doit trancher :-)
      je pensais traduire celui qui "champagne" mais je me heurte au problème du "ze geeft hem of haar?" ainsi que "zijn of haar leven?"
      toi tu optes pour une relation de couple?

      Supprimer
    3. Non Adrienne, pas précisément. J'y ai pensé et décidé de ne pas trancher...de là le "burbujear" un peu incongru mais qui me plaît bien.
      (J'ai par exemple une amie italienne qui, quand je la vois, "champagne" les moments passés ensemble)
      Problèmes de choix...parfois la nuit, sous la douche, en voiture, je tourne, retourne un mot, une tournure...et puis soudain, LUZ!
      Bonne chance.

      Supprimer
  3. et toc encore un nom de noter
    je rentre de la bibliothèque où j'ai fait une petite razzia de Lambersy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu me diras pour Lambersy...j'espère que tu ne seras pas déçue.

      je ne connais pas l’œuvre de cette dame québécoise d'origine égyptienne, mais ce livret m'enchante.

      Supprimer
  4. Splendide. Tout en délicatesse.

    RépondreSupprimer
  5. Coup de coeur pour :

    "Elle lui transmet cet art de vivre
    qui champagne sa vie
    De rosée"

    Je te propose carrément duchampagne rosé
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "champagne rosé" est un lien

      Merci pour "Champagner sa vie"

      Supprimer
    2. Un autre cadeau que ta photo, merci, elle est magnifique!
      Tu permets que je la copie et l'ajoute à mon billet?

      Supprimer
    3. Évidemment :-)
      Bisous, Colo !!

      Supprimer
    4. C'est fait, grand merci, un beso grande!

      Supprimer
  6. Champagner sa vie !
    J'adore, quelle belle formule :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Marcelle, une trouvaille si suggestive!

      Supprimer
  7. Je viens d'aller faire quelques recherches sur l'auteur, ses livres ne sont pas faciles à trouver ! Ces courts textes sont très beaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Aifelle, je suppose qu'au Québec c'est plus facile, je n'ai fait aucune recherche mais je te sais experte!
      Bonne journée à toi.

      Supprimer
  8. Encore une découverte grâce à toi. J'aime cet "art de vivre" et aussi "Elle soulève les mots qui escarpent les jours".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est si gai et doux ces découvertes, ces mots qui dansent avec légèreté!
      Bonne journée ma belle.

      Supprimer
  9. Que c'est beau, un champagne un peu salé de larmes fatiguées, mais qui pétille et parle des joies que l'on n'oublie pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un mélange de rides et de bulles, comme la vie quand on arrive à y préserver un peu de légèreté!

      Supprimer
  10. Bonsoir Colo, que tous ces mots sont beaux et doux. Un grand plaisir de lire.
    Bisous et douce soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle découverte Denise, des moments de vrai plaisir.
      Bon dimanche à toi.

      Supprimer
  11. Merci Colette de ton passage sur mes pages. C'est toujours un plaisir de lire tes commentaires tout comme il m'est agréable de lire tes posts où j'apprends un nouveau vocabulaire tel que "champagner" une vie ;( j'aurais dit "champagniser" ) et, je préfère tous ces mots à celui inventé par une dame que tu connais certainement : "bravitude". N'aies crainte, j'ai essayé de monter quelques marches à genoux (oh, 2 seulement ) mais laisse ce savoir faire à ceux qui ont beaucoup de choses à expier ! Très bon week end

    RépondreSupprimer
  12. "les mots qui escarpent les jours"
    Magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'image est si forte...superbe, oui Bacchante.
      Bonne journée à toi

      Supprimer
  13. Bonjour. Vos œuvres est élégant.
    Salutations en provenance du Japon. ruma

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenu Ruma du Japon!
      I just had quick look at your marvellous blog, thanks a lot for your visit, I'll follow you with great pleasure.

      Supprimer
  14. "T'es dans ta bulle, tu t'crois dans du champagne..."
    Une chanson dans le film "les uns et les autres, cet air me revient en tête spontanément !
    Une belle découverte, des mots qui pétillent comme les bulles du champagne...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison d'y penser, l'air est lourd d'humidité alors pétiller sera nécessaire! ;-))
      Bonne semaine à toi.

      Supprimer
  15. Merci de les avoir si bien choisis. Un vrai plaisir de les découvrir.
    En contre-pied, plus amer, Luc baba lu il y a un instant :
    "Elle a cultivé dans sa paume
    Un peu de colère à fleurs noires
    Elle a mangé le goût de l’ombre
    Et bu cette eau de table vide
    Et l’a cru, ce goût,
    Et s’est repue de sa fadeur"
    Si vous voulez y lire : http://le-carnet-et-les-instants.net/2015/05/11/baba-la-colere-est-une-saison/

    Belle semaine Colette.

    RépondreSupprimer
  16. Grand merci Christian. Je suis allée voir bien sûr.
    De "La colère est une saison" voici pour vous un autre court extrait trouvé sur son blog:

    "Il faut du talent pour se taire
    Ou de l’ennui
    Mais quand on entend battre le ventre d’un désert
    Sous ses pas
    On voit les mots ramper vers le terrier des langues
    Soudain
    Les six mille langues du monde"

    Magnifique!
    Bonne semaine à vous aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Luc a évoqué que le humains parleraient près de 6000 langues de par le monde. «Autant de musiques»...
      Je le rencontre parfois, il habite pas loin de chez moi, nous échangeons quelques mots sur ce qu'il fait.Un vrai poète, la colère l'habite toujours, à sa façon.
      Bonne journée Colette.

      Supprimer
    2. Je suis en train de lire les poèmes de lui que je trouve sur la Toile, je suis vraiment enchantée:
      La colère, mille motifs pour l'entretenir, oh oui!
      Merci de me l'avoir "présenté"

      Supprimer
  17. C'est vrai que "champagner" c'est beaucoup plus poétique que "cidrer" ou "bièrer" sa vie, mais pour ceux ( dont je fais partie) qui apprécient très peu cette boisson , cette expression au moins visuellement l'art de décrire "l'art de la vie" qui pétille. Car le goût de la vie est aussi très important :) :)
    Bonne fin de semaine dame Colo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gérard, ces bulles de légèreté sont indispensable!
      Moi je ne bois que de l'eau... pétillante, vous voyez. ;-))

      Pour vous cette courte fable intitulée Les bulles de savon

      Fable V, Livre III.

      Tous les jours on voit des marmots,
      Avec un peu de vent gonfler un peu d'écume ;
      Tous les jours, avec de grands mots,
      Pour l'heureux du moment maint sot fait maint volume.

      Mes amis, retenez-le bien,
      Le pouvoir de l'homme est immense :
      Tirer quelque chose de rien,
      Est plus aisé qu'on ne le pense.

      Antoine-Vincent Arnault.

      Bonne journée à vous Gérard.

      Supprimer
  18. Des bribes semées à la découverte et de belles expressions pour accompagner cette vie-émaux, étincelante, parfois chancelante mais toujours passionnante;
    Merci Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, oui, parfois s'accrocher aux bulles et tenir bon....je t'embrasse!

      Supprimer