5 mai 2012

Rues en fleur / Costitx / Calles floridas


La poesía huye, a veces, de los libros para anidar extramuros, en la calle, en el silencio, en los sueños, en la piel, en los escombros, incluso en la basura. Donde no suele cobijarse nunca es en el verbo de los subsecretarios, de los comerciantes o de los lechuginos de televisión.”
(Joaquín Sabina)

« Parfois la poésie fuit les livres pour se nicher extramuros, dans la rue, dans le silence, dans les rêves, dans la peau, dans les décombres, même dans les poubelles.
L'endroit où elle ne s'abrite jamais est dans le verbe des sous-secrétaires, des commerçants ou blancs-becs de la télévision.”
Joaquín Sabina.
 
Journée champêtre.
Hors des grands chemins, Costitx, ce mini village d'un peu plus de mille habitants, je l'ai découvert, oh pas par hasard; on m'avait dit que c'était la fête des fleurs. Quatre jours durant. Le jour clé était le premier Mai, mais ce jour-là des travailleurs-à-la-recherche-d'emploi m'attendaient.

Chaque année les habitants se réunissent et se mettent d'accord, semble-t-il, pour décorer qui les trottoirs et les murs, qui les fenêtres de chaque rue d'une façon différente ; l'ensemble est inédit, fort joli. Des fleurs des champs, partout.
(Comme toujours, clic pour agrandir les photos)
 











                                  

 Au centre village, des invités professionnels : bonsaïs, fleurs coupées, plantes, orchidées.
Et puis cet arbre, le clou artistique.





Lejos de los caminos frecuentados, Costitx, ese pueblo diminuto de poco más de mil habitantes, lo descubrí, oh no por casualidad; me habían dicho que era la fiesta de las flores. Durante cuatro días- EL día clave era el primero de Mayo, pero ese día trabajadores-en-busca-de-empleo me esperaban.

Cada año los habitantes se reúnen y al parecer se ponen de acuerdo para decorar, sean las aceras, sean las paredes o las las ventanas de cada calle de manera distinta; el conjunto es inédito, muy bonito. Por todos los sitios, flores del campo.

En el centro del pueblo, unos invitados profesionales: bonsáis, macetas, orquídeas.
Y este árbol, obra artística faro.


J'y retournerai, les habitants sont accueillants, les alentours agricoles tout autant. Et puis on y a trouvé un trésor (clic) !

Volveré allí, los habitantes son acogedores, los alrededores agrícolas no lo son menos. ¡ Y allí se encontró un tesoro (clic)

Le village / el pueblo


Mallorca

Los periodistas han visto otras cosas que yo... Gracias Hélder.
Les journalistes n'ont pas vu les mêmes choses que moi...Merci Hélder.





42 commentaires:

  1. Ces habitants unis pour décorer leur village ont de belles idées. Les bouteilles de lait accrochées aux façades, il fallait y penser ! Quant au clou artistique, il ne manque pas d'originalité non plus, mais il vaut peut-être mieux s'en tenir à distance quand tombe la grêle comme dans l'ouest de la France en ce moment. Bon dimanche !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lily,
      De la grêle? Oui, ces bouteilles en verre...Mais il a fait assez beau.
      Les rues étant étroites et pas en ligne droite, je n'ai pas réussi à faire de photos d'ensemble des rues, mais l'effet était vraiment beau.
      Comme quoi, avec peu de sous...
      Excellent dimanche à toi aussi.

      Supprimer
  2. Oh ! que c'est beau chez toi ! je sais tout va mal en Espagne mais le soleil et les fleurs, c'est un vrai cadeau, non ? et puis un pays où on trouve le culte du taureau, ce n'est pas mal non plus ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, MH, l'île est vraiment belle, et au printemps...un cadeau comme tu dis.

      J'ai étudié de près cette histoire de têtes de toros. Un des hypothèses, vu qu'elles ont un trou dans le cou comme pour permettre de les percher sur un bâton, c'est qu'elles formaient partie de la proue de bateaux venus de??? ...mystère.
      Je les trouve vraiment belles. Les habitants essayent de récupérer ces 3 pièces qui sont dans un musée à Madrid.
      Bon weekend, un beso.

      Supprimer
  3. Oh comme j'aurais aimé me balader dans ce village en votre compagnie ! Belle entente dans la créativité, des moyens tout simples qui font leur effet. J'aime beaucoup le vieil arbre aux ballons, les trottoirs dévolus aux courges et aux plantes, et ce petit marché carré. Merci de partager ici cette poésie hors des livres. Bon dimanche, Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aurais-tu reconnu quelqu'un sur les photos Tania?¿?¿?
      Oui, tu aurais adoré le village et ses alentours où nous avons flâné.
      Les "ballons" sont des bouteilles de verre et ce que tu appelles le petit marché était un superbe jardin miniature; le sol était composé de morceaux de mousse naturelle et le fleuriste, charmant, avait, en autres, de magnifiques orchidées.
      Il pleut des hallebardes ce matin ici...excellent dimanche à toi aussi.

      Supprimer
  4. Merci, Colo ! Un jour, j'irai cueillir des fleurs sur cette île que je ne connais pas encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma porte est grande ouverte sur la campagne fleurie Danièle.
      Bonne journée.

      Supprimer
  5. des arbres qui font des bulles : fabuleux !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous voyez, tout est possible JEA!!!

      Supprimer
  6. Que c'est joli et tout simplement gai! Merci...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Edmée, c'est la douce simplicité qui enchante dans ces villages.
      Joli printemps liégeois!

      Supprimer
  7. Une fête qui donne de la couleur, des parfums ! je suis comme JEA j'aime les bulles mais plus encore les bouteilles fleuries pendues au balcon et si le passant le prend sur la tête rien de grave il est dans le jardin d'Èden illico presto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans une rue des asphodèles, dans une autre des glaieuls sauvages, et puis des marguerites jaunes et blanches...la campagne si fleurie en ce moment.
      Prendre une asphodèle sur la tête? :-))
      Belle journée Dominique.

      Supprimer
  8. Hier chez nous, la poésie était place de la Bastille.

    RépondreSupprimer
  9. La seule fois où je suis allée à Majorque, j'ai traversé l'île de Palma à Manacor, et j'ai été surprise de voir combien elle était verdoyante, car je m'attendais à quelque chose de beaucoup plus sec, comme la région d'Alicante ou l'Andalousie, avec du palmier et du laurier rose comme végétation dominante, mais c'était beaucoup plus que cela, tout vert au printemps avec une route ponctuée de vieux moulins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dire qu'il y eut un temps où, tels Le baron perché, on pouvait traverser l'Espagne du Sud au Nord en sautant d'un arbre à l'autre...progrès, qu'as-tu fait?

      Comme toi, les visiteurs sont toujours fort agréablement surpris de découvrir l'île; comme toutes les îles il y fait fort humide, mais aussi, à part les trois mois d'été, il pleut régulièrement et la culture locale privilégie plantes, fleurs et légumes (omniprésents dans la cuisine traditionnelle).
      À bientôt Inma, bonne semaine.

      Supprimer
  10. Merci pour ce voyage poético-exotique ! Colo ! merci pour le charme en passage ...
    Près des ruelles, dans los arboles ! les ballons, sur mes murs, les bouteilles, toutes simples qui sèchent effleurent au vent, c'est cela la poésie, avec des choses toutes simples, récupérées, ourler d'une fleur vivante nos chemins de vivre ! J'aime +++

    RépondreSupprimer
  11. Réponses
    1. Quel talentueux commentaire! Merci! L'Extra-mour (os) sur nos chemins de vivre, on en redemande!
      Belle journée à toi.

      Supprimer
  12. Tengo un recuerdo extraordinario de un concierto de Sabina en un pueblo de las afueras de Madrid... un tipo que no tiene papas en la boca en el momento de decir lo que piensa ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pelearé hasta el último segundo y mi epitafio será: No estoy de acuerdo."J. Sabina.

      Sí, un artista que tuvo por maestro, por lo menos al pricipio, a Georges Brassens, que tampoco tenía pelos en la lengua...
      Un gran maestro de las palabras Sabina.

      Supprimer
    2. ça c'est du Voltaire... "je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez la dire"

      Supprimer
    3. Merci de le rappeler Marie, à ne jamais y nunca olvidar!

      Supprimer
  13. J'aime cet esprit inventif et complice, où les moyens sont simples et les effets super...
    Sous peu, nous allons avoir Cinéfeuille, ici, et en parcourant la ville, on peut voir justement cet esprit. Retrouver des "caddys" détournés en bac à fleur, des mini-jardins, des épouvantails, etc.
    Un lien à visiter :
    http://www.cpie81.fr/Cinefeuille/index2.htm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, toi aussi Lou...comme quoi sans dépenser un sou...

      Alors à ton Cinéfeuille, je verrais avec plaisir le documentaire "dessine-moi un paysage bio"!
      Merci et belle soirée.

      Supprimer
  14. Bonjour Colo .
    Etrange et merveilleux village de taureaux de Costitx où les légumes poussent sur les trottoirs , les fleurs dans les bouteilles et où les arbres portent des fruits transparents !
    Ne manquent plus que les mûres mûres qu'on cueille sur les murs .
    "Vous avez dit bizarre , comme c'est étrange" mais c'est tellement vivant et joyeux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gérard, que vos mots sont poétiques et amusants!
      Mieux vaut mûres sur murs que toros sur clocher...mais je divague.
      Belle soirée lunaire, vous la voyez aussi j'espère!

      Supprimer
  15. Costitx en flor
    feria festiva:
    muñecos y muñecas
    (de trapo)
    bailan sobre
    balas
    de paja...

    Gracias, Colo,
    buenos días
    de amena jardinería.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Delante de la escuela, esos muñecos muy graciosos.

      Niños alegres y flores,
      Almas soleadas.

      Gracias a usted Hélder, la video está arriba.

      Supprimer
  16. Belle idée, ce village est charmant.
    Une promenade que j´aurai aimée.
    Tu habites un beau pays, Colo.
    Hasta pronto

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Alba, se balader au printemps dans ce qu'ils appellent en majorquin "Es Pla", le centre de l'île...qui est plat!, est un réel plaisir pour les sens...et pour les cyclistes de tous pays en ce moment!
      Buen fin de semana, hasta pronto.

      Supprimer
  17. Quoi les courges sont déjà mûres à Majorque ? Quel décalage quand même ! Ici on hume encore le parfum des lilas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh que non, les courges sont de l'an dernier!
      Ici aussi lilas mais les premières fraises et courgettes dans mon jardin...miam.

      Supprimer
  18. J'avais vu ce sujet et admiré les décorations mais je n'avais p laisser un commentaire, faute de temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. No hay ninguna obligación Maïté, ¡sólo faltaría!
      Pero gracias, féliz día.

      Supprimer
  19. Bonsoir,

    Je peux confirmer,j'ai également assister durant ce long week end à cette fête ensoleillée et magnifique. Ils ont de l'imagination avec très peu de choses - Et tout le monde participe.
    Did

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Did, nous aurions donc pu nous rencontrer...peut-être habitez-vous également sur l'île et nous croiserons-nous l'an prochain, qui sait?
      Merci d'être passé, belle journée.

      Supprimer
  20. Bonsoir,

    Effectivement, je suis résident à Costitx. Je me rends, accompagné de ma famille, deux fois par an sur cette magnifique île (avril et été) et j'apprécie plus particulièrement Costitx.
    Je préfère m'y rendre au printemps: le temps est ensoleillé et la chaleur plus supportable. La nature est verdoyante, arbres et arbustes en fleurs et moins de touristes.
    A bientôt
    Did

    RépondreSupprimer
  21. J'y étais le 1er mai 2011 et j'en reviens. Village de naissance de mon beau père.
    https://prenonslelarge.wordpress.com/2011/05/06/carnet-majorquin-la-fete-des-fleurs-dans-le-village-de-costitx/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, quelle surprise!
      je n'y suis pas allée cette année, mais la décoration est différente à chaque fois....je le vois sur votre billet aussi!
      merci d'être passée Marie.

      Supprimer