25 mai 2013

La pluie ne ment pas / La lluvia no miente


Bien que la pluie ait été ici partiellement évincée par de blancs nuages, voilà deux extraits pluvieux envoyés par Cristophe, grand merci!


Martin Page, « De la pluie »


Page 15 :
« La pluie confirme mes sentiments. Certains amours ne lui ont pas résisté; leurs couleurs mal fixées ont été délavées. La pluie agit tel le révélateur du photographe qui, sous la lumière rouge, porte l’image à la vie. Elle achève la cristallisation.
Parfois la pluie me permet d’être amoureux sans objet. Un jour, le sang battant dans les tempes, le coeur tumescent, je révélai ma passion à un ami. Il me demanda l’identité de ma dulcinée. Je répondis que je ne la connaissais pas encore. Mais j’étais certain de son existence : la pluie ne ment pas. Pour un temps, c’est une histoire sans disputes et sans jalousie, mais aussi sans baisers et sans partage. Cet amour orphelin ne tarde pas à s’incarner. La pluie possède une vertu prémonitoire; elle annonce la femme que j’aimerai comme le
suestados prévient de l’arrivée d’une tempête.
La pluie tombe comme nous tombons amoureux : en déjouant les prévisions. »

Page 79 :
« La pluie accompagne la gravitation, et la dessine. La chute est, au même titre que la fractale, une forme que l’on trouve partout dans la nature. Il suffit d’observer: de nos dents de lait à la pomme de Newton, tout tombe.
Un jour, les astrophysiciens découvriront l’évidence: la pluie, en tombant sur la Terre, la pousse et la fait tourner. Elle est responsable de la rotation du globe terrestre sur lui-même et autour du Soleil. »


NB:


Le suestados est un vent fort qui souffle sur les côtes d'Amérique du sud et annonçant un cyclone, ai-je lu.

Illustration de John Leech

Aunque la lluvia haya parcialmente desaparecido, os he traducido dos extractos, llenos de originalidad, de un libro de Martin Page:

De la lluvia

La lluvia confirma mis sentimientos. Algunos amores no le han resistido; sus colores mal fijados se han aguado. La lluvia actúa tal el revelador del fotógrafo que, bajo la luz roja, lleva la imagen a la vida. Termina la cristalización.
A veces la lluvia me permite estar enamorado sin sujeto. Un día, la sangre golpeando las sienes, el corazón henchido, desvelé mi pasión a un amigo. Me preguntó el nombre de mi dulcinea. Le contesté que todavía no lo conocía. Pero que estaba seguro de su existencia: la lluvia no miente.
Por un tiempo, es una historia sin peleas y sin celos, pero también sin besos ni intercambio.
Ese amor huérfano no tarda en encarnarse. La lluvia posee une virtud premonitoria; anuncia la mujer que querré como el suestados” avisa de la llegada de una tempestad.
La lluvia cae como nos enamoramos: burlándose de las previsiones.”

Manga http://www.anime.com/You_Will_Fall_in_Love/

La lluvia acompaña la gravitación y la dibuja. La caída es, como los objetos fractales, una forma que se encuentra bien repartida en la naturaleza. Basta con observar: desde nuestros dientes de leche hasta la manzana de Newton, todo cae.
Un día, los astrofísicos descubrieron la evidencia: la lluvia, al caer en la Tierra, la empuja y la hace girar. Es responsable de la rotación del globo terrestre sobre si mismo y alrededor del Sol.”

NB: Leí que el suestado es un viento fuerte que sopla por la costa de América del sur y anuncia un ciclón.


                               .................................


À la question "Que fait la pluie?" Sable du temps avait, un jour, écrit ceci:


" La pluie mélancolique
a versé des torrents de larmes
sur Bangkok
et lassée d'avoir trop sangloté
a séché ses pleurs
vers l'Atacama sans s'arrêter.
Peu lui importe
plaines inondées
oueds asséchés
eaux ruisselantes
dévastatrices
terres craquelées
assoiffées
la pluie pérégrine
la tête dans les nuages
de gouttelettes en averses
de trombes en orages
l'âme chagrine
et le cœur en bruine. "
Merci de me l'avoir envoyé belle dame! 
  ..........................................


Lectures incontournables sur la pluie:

Jean Rouaud, Les Champs d'honneur, merci Adrienne et Christw.
Et puis ce dictionnaire de la pluie, qui a l'air absolument magnifique et que nous devons à K .
Merci amigo! Lisez ceci: http://www.martin-page.fr/francais/extras/textes/dictionnaire-de-la-pluie-patrick-boman/




40 commentaires:

  1. Un beau reflet dans cette flaque !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les flaques ont ce charme esthétique!
      Bon dimanche Amartia.

      Supprimer
  2. Pour l'instant, je suis réfractaire à la poésie de la pluie, je voudrais seulement qu'elle s'arrête et que le soleil se montre (la fille qui voit la pluie 11 mois et demi sur 12 et qui n'en peut plus ..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je te comprends bien! Tu ferais tienne en ce moment ces mots de René Cadou: "La poésie est inutile comme la pluie!"
      Le prochain billet ne sera pas mouillé, promis Aifelle.

      Supprimer
  3. Je peux comprendre Aifelle qui subit 11 mois sur 12 le supplice de la goutte d'eau multiplié par des millions. Une torture mentale et surtout physique principalement quand on se retrouve avec 1 mètre d'eau dans l'habitation.
    La pluie continue fait des ravages. Seule la pluie occasionnelle est signe de vitalité et de joie. Il y a même des peuples qui implorent les dieux pour obtenir 2 ou trois gouttes d'eau...par an!
    Cela dit j'aime beaucoup la première illustration, sans doute parce qu'elle m'est très familière :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Gérard,bien sûr! je vous comprends parfaitement tous les " super-marre de la pluie".
      Ce qui ne m'empêche de rechercher, inlassablement, un côté positif à ce que nous ne pouvons éviter, aux choses sur lesquelles nous n'avons aucune emprise; comme la pluie, et aussi...le coup de foudre comme dit le texte.
      Ceci dit, France Inter que j'écoute le matin, annonce du meilleur temps pour aujourd'hui.
      Bonne journée à vous.

      Supprimer
    2. Je comprends Aifelle mais moi j'aime la pluie. Sans doute parce que je ne la crains pas, j'habite sur une colline et puis avec elle je suis devenu ami. Bizarrement quand je ne vais pas bien elle me berce, me console quand le soleil m'agresse. J'ai du être poisson dans une autre vie ( pas requin je vous rassure). Mais je ne parle pas trop fort, les dieux pourraient m'entendre, Aujourd'hui ils ont oublié d'ouvrir les robinets. J'aime aussi quand la pluie s'arrête...de temps en temps. Joyeux Dimanche Colo

      Supprimer
    3. Pour vous Gérard ce poème aux notes chantonnantes:

      Une petite pluie fine
      Fertilise le sol
      Do-mi-sol

      Une petite pluie fine
      Rafraîchit le pré
      Do-mi-ré

      Une petite pluie fine
      Arrose les lilas
      Do-mi-la

      Une petite pluie fine
      Fait éclater les soucis
      Do-mi-si

      Une petite pluie fine
      Abreuve les résédas
      Do-mi-fa

      Jean-Louis Jacob

      Légère journée à vous.

      Supprimer
  4. merci Dame Colo ...( que puis-je dire d'autre !)
    J'adore me balader sous la pluie, et puis ... les bottes plastique ... pour les flaques d'eau ... tu viens ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, pas aujourd’hui Sable, une fête écologique m'attend. Pas de pluie ici, mais il fait frrrrrrrrrrrrrrrrroid, comme en hiver. 10-12º ce matin.
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  5. il y a de belles pages sur la pluie au début du livre de Jean Rouaud, Les Champs d'honneur :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Adrienne, je m'en vais les rechercher de ce pas!

      Supprimer
  6. Puisqu'elle est là (on le veut bien sans le froid), autant en faire un beau sujet de billet. Ici en Belgique, elle fait partie des meubles, vous le savez, et elle est plus la règle que l'exception. Que dire des interminables semaines pluvieuses de juillet à la côte belge ? On dit encore ici, au sujet du circuit de Spa-Francorchamps qu'il est le pot de p... de la Belgique.

    Je me souviens de passages de Jean Rouaud mémorables à son sujet dans "Les champs d'honneur". À lire et relire.

    Malgré cela, je dirai comme Aufelle: stop !

    On pourrait imaginer que vivre dans le sud vous épargne: même pas !
    Bon dimanche quand même Colo.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stop à la pluie donc, je connais quelques trucs de magie noire....voyons si elle sera efficace!
      Connaissez-vous ce dictionnaire de la pluie recommandé par K (je l'ai ajouté au billet) qui semble incontournable?
      Mais oui, le dimanche sera bon, merci à vous!

      Supprimer
    2. Merci beaucoup Chritw . Jean Rouaud, effectivement, je suis impardonnable de ne pas y avoir pensé car j'habitais le même village que lui et j'ai bien connu la "2CV "bringuebalante" que son père conduisait! Pas étonnant qu'il ait mis un passage sur la pluie dans "les champs d'honneur"!

      Supprimer
  7. Comment as tu deviné que nous avons de la pluie ? :-)))))))))
    Décidément la littérature fait tout passer même la pluie qui fait partie du paysage depuis ...........novembre !!

    J'adore l'illustration et je trouve Newton très réussi en victime d'un coup de vent tout à fait productif

    Et puis là pendant que je tapote voilà un rayon de soleil, si si

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. John Leech a, dans toutes les illustrations que j'ai vues, un sens de l'humour qui ne t'a pas échappé!!
      Un rayon à ne pas manquer alors, ici il y en a eu un vers 10h, c'est fort gris à nouveau et....la cheminée crépite...tu imagines?

      Supprimer
  8. Et comme rien n'est étanche en ce domaine, connais-tu Colo (connaissez-vous, tous)le très réjouissant Dictionnaire de la Pluie de Patrick Boman, qui - ô surprise et porosité- est présenté ici ...?
    http://www.martin-page.fr/francais/extras/textes/dictionnaire-de-la-pluie-patrick-boman/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, je ne connaissais pas K, mais mon parapluie ouvert à l'envers recueille avec délice toutes ces idées juteuses. J'ai remonté ce dictionnaire et et lien dans mon billet, histoire que tout le monde en profite.
      Un tout grand merci, je m'en vais le commander, j'adore tous les dictionnaires.

      Supprimer
  9. La magie des blogs ! Martin Page était au même endroit que moi hier,nous nous sommes peut-être croisés puisqu'il participe au festival Terres de Paroles où je suis allée hier (et aujourd'hui). J'aurais pu lui parler de la pluie ! Et pas l'ombre d'une averse ce matin, peut-être même un rayon de soleil cet après-midi :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça, le temps, la pluie, sujets de conversation aisés!
      Des rayons bienvenus...

      Supprimer
  10. ah oui la pluie le froid... décidément on n'en sort pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aïe, Kwarkito, aurais-je dû ressortir les photos de mai 2012, caniculaire? Te mentir et te faire envie...allez, ce sera pour la semaine prochaine.

      Supprimer
  11. Beaucoup d'amour dans la pluie alors... Un petit coin de parapluie contre un coin de paradis... La symbolique de la pluie est importante et nombreuse: elle lave, elle rafraichit, elle adoucit les semences et ramollit la terre, elle incite à se mettre à l'abri et quoi de plus beau que la pluie qui roule sur les carreaux quand on est dans son lit, n'ayant qu'à s'aimer? -)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Paradis au lit en écoutant la pluie; joli programme!

      Supprimer
  12. Lady Chatterley et son amant illustrent parfaitement le sentiment amoureux sous la pluie. Et puis après la pluie, le beau temps : Pour ceux qui désespèrent !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, oui, ces amants mythiques et la pluie, je n'avais pas pensé à eux, merci.
      Se souviendra-t-on de la pluie quand s'installera la chaleur?
      Belle semaine Serge.

      Supprimer
  13. Très beaux textes de Martin Page, que je ne connais pas.
    Très bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Bonheur, je pensais justement à vous ce matin à l'aube, en sirotant un premier café de hors, pieds nus et les yeux perdus dans le ciel bleuissant. Belle journée!

      Supprimer
  14. Ces deux textes sont d'une grande beauté ! Merci colo pour ces pépites !

    RépondreSupprimer
  15. Et mon morceau préféré de Debussy est "Jardin sous la pluie".
    J'aime la pluie qui dépose des perles scintillantes sur les toiles d'araignées, les feuilles d'alchemille et de capucine, j'aime le doux bruit de ruissellement sur les feuilles et les flaques miroir qui reflètent le ciel fâché.

    J'aime ces textes que tu as publiés et surtout la photo de ton billet.

    Et puis il vaut mieux la pluie que la sécheresse qui fait souffrir les plantes...
    Je suis comme Gérard, un peu poisson. Et même si j'ai failli trois fois mourir noyée, l'eau reste mon amie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as failli par 3 fois mourir noyée Euterpe? La mer, l'océan ne sont pas pacifiques...quand j'habitais aux îles Canaries, j'ai ainsi sauvé ma soeur de la noyade, et j'ai bien failli y rester avec elle: des vagues d'équinoxes, impitoyables.

      Tu as raison, la pluie tue moins que la sècheresse. alors...
      Bonne semaine.

      Supprimer
    2. Par deux fois j'ai été sauvée par un inconnu de sexe masculin (un jeune garçon quand j'avais dix ans) et par un homme quand j'étais une femme mûre. Entre les deux (à 19 ans), je me suis sauvée toute seule de justesse. Pour cette fois-là, c'était dans l'océan (Atlantique) (les autres fois ce n'était pas à la mer).

      Alors, toi, tu es une sauveuteuse...c'est mieux ! :)

      Supprimer
  16. « L’espérance, c’est sortir par un beau soleil et rentrer sous la pluie. »
    Jules Renard
    ici c'est d'actualité chaque jour en ce moment
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On pourrait prendre la phrase de Mr Renard à l'envers aussi, à chaque jour ses surprises.
      Merci Aloïs, belle semaine à toi.

      Supprimer
  17. La nuit je mens
    La pluie jeu vent ...

    Oui, la lluvia est nécessaire à nos flux et reflux intérieurs, comme l'amare ... Aimer l'eau, mélo en bandes qui se dessinent à nos yeux vitraux ...
    J'âme la pluie plus haut que si elle ... nous laissait seuls, à banc donné, avec juste the sun, non, j'aime son ode, je la cueille au gré devant ...

    Besos carina Colo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, tu serai gâtée ce matin! le vent chasse les gouttes sur les carreaux...
      UN beso Veronica!

      Supprimer
  18. La pluie: voilà comment je l'aime; passée au filtre de la photo, de la littérature, des mots et des sonorités.
    Sinon...ras-le parapluie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TU parles qu'on en a ras les bottes!
      La sublimer devient de plus en plus compliqué dans nos têtes aussi!

      Supprimer