19 déc. 2012

Le palmier rêve seul / La palmera sueña sola

 
Si j'écris Palmier, parions que vous le voyez.
Sans doute associé à vacances, plages, indigènes affriolant(e)s, musiques exotiques, daïquiri...enfin toutes ces images oniriques, nécessaires aux gens du Nord.

Para la gente del Norte, si escribo Palmera, lo asociarán con vacaciones, playas, indígenas excitantes, músicas exóticas, daïquiris...todas esas imágenes oníricas, tan necesarias para ellos.


Ici à côté de la plupart des maisons anciennes est planté un palmier; je ne suis pas arrivée à en connaître la raison exacte (certains mentionnent la naissance d'un fils) mais il se pourrait que cette coutume vienne des arabes et indiquait, de loin, qu'on y trouvait de l'eau. 

(Clic sur les photos et hop, plus besoin de lunettes)
 
L'ayant remarqué dès mon arrivée, j'ai fait de même à l'achat de la sorte d'étable que nous avons aménagée il y a 35 ans. Il est devenu énorme et donne des fruits minuscules mais comestibles. Les oiseaux en raffolent.

Fotos Colo







































Aquí la mayor parte de las casas antiguas tiene una palmera cerca; no he conseguido conocer el motivo exacto de ello, (algunos mencionan el nacimiento de un hijo), pero bien podría venir de una costumbre árabe que indicaba, de lejos, que allí había agua.
Lo vi nada más llegar e hice lo mismo cuando compramos lo que era un tipo de establo que habilitamos hace 35 años. Se ha vuelto enorme y da frutos minúsculos pero comestibles. Los pájaros se ponen morados.




Le palmier  Nicolás Guillén.

Le palmier qui est dans le patio
naquit seul;
il grandit sans que je le voie,
il grandit seul;
sous la lune et le soleil,
il vit seul.

Avec son long corps souple,
palmier seul;
seul dans le patio scellé,
toujours seul,
gardien du crépuscule,
il rêve seul.

Le palmier seul rêvant
palmier seul
qui va librement dans le vent,
libre et seul,
détaché de terre et racine,
détaché et seul,
chasseur de nuages,
palmier seul,
palmier seul,
palmier.
(Trad:Colo)


Palma sola    Nicolás Guillén

La palma que está en el patio
nació sola;
creció sin que yo la viera,
creció sola;
bajo la luna y el sol,
vive sola.


Con su largo cuerpo fijo,
palma sola;
sola en el patio sellado,
siempre sola,
guardián del atardecer,
sueña sola.


La palma sola soñando,
palma sola,
que va libre por el viento,
libre y sola,
suelta de raíz y tierra,
suelta y sola,
cazadora de las nubes,
palma sola,
palma sola,
palma.

Foto Colo, Février 2012


Tout ceci pour vous offrir un palmier de Noël. Je vous l'envoie bien à l'avance ainsi vous pourrez le copier, décorer, en couper une palme, la mettre sur un chapeau, dans un verre, y déposer même un âne et un boeuf si le coeur vous en dit.
Amusez-vous!
Todo eso para regalaros...una palma de Navidad!
Divertíos mucho!

45 commentaires:

  1. Je trouve l'introduction pertinente. Le palmier a bon caractère puisqu'il peut s'accomoder de neige temporaire et même du froid. Le poème Palma Sola est sublime évoquant bien cet arbre à nul autre pareil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent caractère le palmier, de plus il est si généreux!
      Noël blanc chez vous? Passez de belles fêtes Serge.

      Supprimer
  2. Parfait parfait je vais le planter sur ma terrasse illico presto, décembre est un mois où l'on peut encore faire des plantations
    je vais le mettre plein sud histoire de ne pas lui changer trop ses habitudes et comme je vois qu'il est déjà bien endurci à la neige je suis certaine qu'il va bien s'acclimater
    Chez moi rien que des filles mais après tout un palmier pour fêter les filles ça me plait bien aussi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, le voilà tout à fait ravi!
      S'embrasser entre filles sous un palmier, magnifique!

      Supprimer
  3. Très belles photos, sujet passionnant. Souvent tes thèmes m’amènent à faire des recherches effrénées. C’est ainsi que j’ai trouvé une étude du palmier dans le Coran – oui, palmier ‘source’ de vie, oui, palmier source de fertilité, mais également de crucifixion. Voici le lien et merci Colo.

    www.beyaeditions.com/palmier.pdf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Olivier, ne te réfrène surtout pas, ce lien est fort intéressant...lien entre le ciel et la terre aussi le palmier.
      Dans la Bible de nombreuses références également.

      Je t'embrasse.

      Supprimer
  4. Les rois mages déjà, alors pourquoi pas votre palmier avec la crèche ?
    L'hiver passé fut rude mais j'imagine mal la neige si loin vers le sud.
    Nous n'aurons pas de neige pour fêter Noël cette année, alors merci de nous en envoyer un peu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans le désordre cette fin d'année, oui, l'image d'ici et d'ailleurs.

      Ce qui n'empêche les cadeaux bien sûr, la nature n'en manque pas.
      En février dernier, et pour le première fois depuis que je vis ici, nous avons été ensevelis, bloqués chez nous par la neige. C'était extraordinairement beau!

      Je vous prépare un concert de fin d'année en espérant que vous aimez l'opéra (mon vieux rêve d'être soprano!!!).

      Belle semaine de Noël Christw.




      Supprimer
  5. Un palmier sous la neige, voilà qui n'est pas banal et il est splendide. Merci de nous envoyer un peu de neige, ici c'est toujours le régime pluie et je ne pense pas que ça change d'ici Noël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Aifelle, pourvu qu'un rayon de soleil illumine tes jours prochains!

      Supprimer
  6. Noël majorquin
    entre boeuf et âne gris
    neige et palme en fête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette année ce sera grand soleil à Noël, peut-être nous mettrons-nous à l'ombre sous le palmier...
      Neige chez toi Sable, sans doute, je surveillerai la météo de France.
      Je te souhaite de doux moments, besos Mageta.

      Supprimer
  7. Des palmiers pleins les yeux !
    "Tu l'auras ta maison avec des tuiles bleues, des croisées d'hortensias, des palmiers plein les cieux, des hivers crépitant près du chat angora."
    Claude Nougaro Tu verras:
    http://www.youtube.com/watch?gl=FR&v=g5PLtaQCRCA&hl=fr

    Merci pour cette belle idée de palmier de Noël Colo . Ici nous aurons seulement les palmes et le tuba de Noël, car la pluie tombe et tombera abondamment. "noël au balcon , Pâques aux tisons" aurait dit ma grand-mère .
    Joyeuses fêtes Colo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Gérard, je me souviens bien de cette belle chanson, et je viens de la réécouter, c'est toujours un vrai régal Nougaro.

      Un tuba? Oh là là...que pourrais-je vous offrir de plus?
      Un sourire amical et des souhaits chaleureux pour cette fin d'année.

      Supprimer
  8. Ah je me régale des photos de votre palmier magnifique, de son joli reflet dans l'eau, de ses grappes de fruits généreuses. Sous la neige, il me fait penser à la coiffe des gilles de Binche. Beau poème, Colo, merci pour ces palmes de Noël.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Gilles, mais oui, un souvenir si enfoui dans ma mémoire. Je devais avoir 16 ans quand je les ai vus. Un souvenir d'oranges aussi mais qu'en faisait-on?
      Oranges et mandarines sont délicieuses en ce moment, nos arbres bien garnis. Tu aimerais tant ça.
      Belles fêtes Tania, bon pied bon oeil surtout!

      Supprimer
  9. Devant chez moi à Marseille, il y a 2 magnifiques palmiers. Depuis quelques années, tous les palmiers du coin souffrent d'une maladie qui leur fait jaunir leurs feuilles… Cela serait du à un parasite. Il y a quelques mois, les jardiniers ont mis en place un traitement… J'espère que cela sera efficace… Cette maladie sévit-elle aux Baléares ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Malheureusement oui Obni, je ne sais si c'est la même; ici on l'appelle "picudo rojo" (Rhynchophorus ferrugineus), un fort joli scarabée assassin de palmiers. Pour l'instant aucun remède n'a été trouvé, on coupe les arbres, c'est affreusement triste. Les 3 miens vont bien mais pour combien de temps?

      Supprimer
  10. En effet c´est peut-être la raison aux Baléares.
    Dans la péninsule ibérique ; Galicia, Asturias, Pais vasco, quand les émigrés revenaient au pays, ils se faisaient construire une maison et plantaient dans le jardin quelque palmier.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alba, belle journée à toi aussi.

      Supprimer
  11. Le palmier est comme une source jaillissante, une force jaillissante. J'aime bien le poème du palmier seul. Mais sur la promenade des Anglais à Nice, ils ne sont guère solitaires tous ces géants longilignes ! J'espère qu'ils ne sont pas malades et qu'on ne les coupera jamais, ni les tiens, ni ceux-là. Malheureusement une majorité d'arbres est malade sur la planète. Notre fin du monde pourrait bien venir avec la maladie des arbres. La prolifération d'insectes qui les détruisent provient du réchauffement climatique. À Berlin, ce sont les marronniers qui sont les plus affectés.
    Si les arbres meurent, nous mourrons tous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toutes ces réalités sont si terribles Euterpe...
      Il y a ici aussi une promenade maritime bordée de palmiers, elle serait superbe si la baie de Palma n'avait été transformée en parking pour bateaux de luxe...regarde ici par exemple: http://www.mallorcaenlared.com/2012/09/palma-acoge-el-domingo-una-carrera-para.html
      Passe quand même ces prochains jours agréablement.


      Supprimer
  12. Le palmier est lié à mon enfance, mes premières années, au Maroc. Associé à Pâques, car nous cherchions, près et autour de lui, les oeufs de Pâques... ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Magnifique! Pâques à Noël, j'adore...merci Lou!
      Et joyeuses...quoi? :-)

      Supprimer
  13. "Peut-être Dieu a-t-il créé le désert pour que l'homme puisse se réjouir à la vue des palmiers"
    Paulo Coelho

    Un joli livre qui vient de sortir en France
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  14. Je n'ai pas de petits-enfants mais cette histoire semble délicieuse, merci Aloïs!

    RépondreSupprimer
  15. On a les arbres de Noël que l'on peut.;)
    Quel délice que de laisser fondre en bouche une datte bien mûre, au goût de miel, onctueuse à souhait.
    Je me demande si Anne Bragance dans son livre "Un goût de soleil" n'en parle pas. Si tu ne connais pas, lis-le. Dense, goûteux, parfumé, gourmand et vite lu car comme un bon dessert, cela ne dure jamais assez longtemps. ;)

    LOU
    j'essaye en anonyme car je n'arrive pas, une fois de plus, à laisser mes mots...

    RépondreSupprimer
  16. Réponses
    1. Merci Lou pour le conseil lecture-gourmand!
      Belles fêtes... avec turrón aussi? Je viens d'en faire, à la majorquine, délicieux!

      Supprimer
  17. Coucou la dame du sud! Je prends une palme pour fêter le solstice, ce soir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prenez, prenez dame-lumière, l'occasion est belle, un solstice bienvenu!

      Supprimer
  18. On trouve sur Internet un palmier appelé Palmier de Noël qui donne de beaux fruits rouges en décembre. C'est peut-être le même. Un album jeunesse également qui m'a l'air tout à fait intéressant : http://www.amazon.fr/Palmier-No%C3%ABl-Audrey-Poussier/dp/2211211615 J'aime ton idée de partage, mais cela signifierait-il qu'il tombe de la neige sur ton île ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'aller le regarder sur la toile, mais non, il est fort différent du mien ce palmier...il y tant de variétés.
      Oui, joli ce livre pour enfants, merci!

      Il neigeote chaque année mais ça fond tout de suite. Par contre en février passé il a tant neigé que nous avons été bloqués 2 jours; rien n'est évidemment préparé pour ce genre d’évènement! Que c'était beau!

      Belle fêtes Lily!

      Supprimer
  19. Merci Colo, ce palmier "gardien du crépuscule" me convient parfaitement Ce que j'en ferais ? Le planter à côté du nôtre que nous avons aussi planté à notre arrivée ici il y a 21 ans. Comme il est petit à côté du tien !!!!
    Joyeuses fêtes
    A bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très belles fêtes à toi aussi...je suis sûre que tu feras de superbes photos!

      Supprimer
  20. Merci pour cette découverte d'un poète cubain déraciné de sa terre natale...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un homme et poète hors du commun, c'est sûr Ren. Sa défense de la couleur noire ou café au lait, sa lutte pour la reconnaissance de "el color cubano" et puis des milliers de vers où l'humain-nature tient toute la place.
      On aimerait qu'il soit plus connu hors les pays hispano parlants!
      Bon weekend malgré toutes les folies...

      Supprimer
  21. Un grand merci, Colo, pour ce beau palmier de Noël. Sur mon île, les palmiers étaient plantés chez les protestants et les oliviers chez les catholiques (paraît-il !). Joyeux Noël !

    le washingtonia
    emmailloté pour l'hiver
    je regarde le ciel

    RépondreSupprimer
  22. Le palmier-mains comme on l'appelle vulgairement ici le washingtonia, il pousse seul partout, est protégé contre l'avidité des touristes!

    C'est amusant cette histoire de religions! Étrange aussi, non?

    Merci pour cet haïku, beau Noël à toi!

    RépondreSupprimer
  23. merci il est bien beau ce palmier....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il transmet une sorte de paix de l'âme, par tous les temps...

      Supprimer
  24. ô le beau palmier ! ton palmier chère Colo ! qui reste si beau sous chaque saison de ciel ! Merci de nous l'offrir revêtu de nos ailes ! Il vole jusqu'à nous, avec le vent de ta contrée d'étable hissement ! sourire
    je t'offre quelques feuilles de mon jardin pour écrire encore tu veux, et plein de douceur pour les jours à venir.

    Au plaisir de te retrouver plumée ou palmée !!! :)

    Muchos besos de Navidad !
    Hasta luego !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Muchos besos para ti también, Feliz Navidad!

      Supprimer
  25. Bonsoir Colo!
    j'ai du retard dans la lecture, beaucoup de retard. mais je trouve avec plaisir la musicalité de Nicolas Guillen et le palmier reste synonyme de sud et de chaleur, même s'il semble s'adapter à la neige...chez toi.

    Ici, lorsque je vois des palmiers, je les trouve un peu incongrus. mais après la neige et le froid de 2012, certains ont payé un lourd tribut et beaucoup ont dû être coupés au pied!
    merci pour ce merveilleux sujet
    Y felices fiestas de navidad
    Un beso para ti, Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hola Maïté, je ne traduis pas souvent les poèmes de Nicolás Guillén, une erreur car ses mots sont forts et si beaux. Est-il connu en France? Je l'ignore...La culture passe si mal les frontières.

      Il y a des sujets qui sont comme des poupées russes! Partie de mon palmier-cadeau, je viens de découvrir hier un ermitage en pleine Castille où la colonne principale est un palmier! J'y reviendrai.

      Te deseo unas bonitas fiestas,¡muy alegres!
      Un beso navideño.

      Supprimer