21 déc. 2014

Majas en musique / Majas en música


Installé au Musée du Prado devant les tableaux de la Maja de Goya, Andrés Segovia joue cette "tonadilla" basée sur les deux oeuvres et composée par Enrique Granados.

Instalado en el Museo del Prado delante de los cuadros de la Maja de Goya, Andrés Segovia toca esa tonadilla basada en las dos obras y compuesta por Enrique Granados.

(Gracias Lou!)



17 déc. 2014

Sur les pas de Goya III / Siguiendo los pasos de Goya III



Voici le dernier billet sur Goya. Non point que j'en aie fait le tour; je voulais simplement, parce que je me suis passionnée, montrer des aspects moins connus de sa peinture.
Après ces deux premiers billets où son œuvre est agréable, douce et belle, voici que le ton change: il devient féroce, sarcastique..que s'est-il passé?

Devenu peintre officiel du Roi, de la cour, un énorme succès (il a peint environ 200 portraits de nobles et familles), il est subitement atteint d'une maladie grave (on ignore encore exactement laquelle) et est devenu complètement sourd. 

(À ce propos lisez cet article magnifique, “le chien de Goya”, sur Terre de Femmes)(clic)

Rage et désespoirs du peintre.
Changements d'humeur, de vision de la vie aussi. Solitude.
 
Et voici une série de 80 gravures, en 1799, Los Caprichos où il ridiculise la société dans laquelle il vit, avec une prédilection pour le clergé, ceux qui maintiennent l'ordre et les superstitions, les nobles...leur contenu est satyrique, irrévérencieux et audacieux.

J'en ai choisi quelques uns. (clic pour agrandir)




Ils sont déjà plumés



Personne ne nous a vus

                                  VOLAVERUNT





                                       L'élève en saura plus




                                         Ils tomberont tous

Aquí va la última entrada sobre Goya. No es que haya dado una visión general de su obra, simplemente quería, porque me apasioné, enseñar algunos aspectos menos conocidos de su pintura.

Después de las dos primeras entradas donde su obra es agradable, dulce y bella, cambia el tono: se vuelve feroz, sarcástico...¡qué pasó?

Nombrado pintor oficial del rey, de la Corte, un gran éxito (pintó unos 200 retratos de nobles y familias), padece una enfermedad grave (todavía se ignora cual) y se volvió completamente sordo.

Rabia y desesperanzas del pintor.
Cambios de humor, de visión de la vida también. Soledad.
Realiza 80 grabados, en 1799, Los Caprichos donde ridiculiza la sociedad en la cual vive, con una predilección por el clero, los que mantienen el orden, las supersticiones, los nobles...su contenido es satírico, irreverencioso y audaz.

Elegí algunos.

12 déc. 2014

Sur les pas de Goya II / Siguiendo los pasos de Goya II


C'est un ermitage, d'une architecture simple et sobre; l'extérieur quoique joli n'est pas vraiment singulier.
Clic pour agrandir les photos...as always!
Goya était jeune, plein de fougue et de projets quand on lui commanda la décoration murale, des fresques narrant la vie de Saint Antoine et surtout de la coupole de cette église appelée “Saint Antoine de la Floride”. (Madrid)
Auto portrait 1773

La coupole, de 6 mètres de diamètre, représente un des miracle de saint Antoine de Padoue dont l'histoire est la suivante....(je vous la raconte parce que j'aime les histoires et la magie!).

Un défunt, transporté par les anges à Lisbonne, par la grâce divine, répond aux questions du juge et confirme l'innocence du père du saint qui avait été accusé de meurtre.
La figure du défunt, les parents du saint et le saint lui-même sur un rocher sont représentés dans la coupole. On y voit aussi le paysage, ce qui donne une illusion de ciel ouvert. Les madrilènes, le peuple observent le miracle...une forte impression de réalisme non?

 
Goya réalisa le travail en six mois, de août à décembre 1798.




Es una ermita, con una arquitectura simple y sobria, el exterioraunque bonito, no llama mucho la atención.
Goya era joven, lleno de fogosidad y de proyectos cuando le encomendaron la decoración mural, frescos narrando la vida de San Antonio y sobre todo la cúpula de esa iglesia llamada “San Antonio de la Florida” (Madrid)

La cúpula, de seis metros de diámetro, representa uno de los milagros de San Antonio de Padua. La historia es la siguiente (os la cuento porque me gustan las historias y la magia!)
Un difunto, trasportado por los ángeles a Lisboa, por la gracia divina, responde a las preguntas del juez y confirma la inocencia del padre del santo que había sido acusado de crimen.
La figura del difunto, los padres del santo y del mismo santo subido a una roca están representados en la cúpula. También se ve el paisaje, lo que da la ilusión de cielo abierto. Los madrileños, el pueblo observan el milagro...une fuerte impresión de realismo, ¿no?

Goya realizó el trabajo en seis meses, de agosto a diciembre de 1798.


6 déc. 2014

Sur les pas de Goya / Siguiendo los pasos de Goya


Loin de moi l'idée de faire un cours sur Goya (Saragosse 1746-Bordeaux, France, 1828) et son oeuvre, si multiple et variée.
Selon les époques de sa vie, à la cour, pendant la guerre ou l' exil, ses peintures ont pris des tons différents, parfois doux et champêtres, puis sarcastiques, violents et cruels lors du soulèvement à Madrid contre l'armée française. Plusieurs billets sont donc prévus.
Nous commencerons en douceur.
En ce moment Le Prado présente une expo, qui a l'air superbe, Goya en Madrid” , surtout des “cartons pour tapis” qui l'ont rendu célèbre.
Joie, enfants, jeux et fêtes...

 
A orillas del Manzanares


El pelele
Lejos de mí la idea de dar una clase sobre Goya (Fuendetodos, provincia de Zaragoza, 30 de marzo de 1746-Burdeos, Francia, 16 de abril de 1828) y su obra, tan múltiple y variada.
Según las épocas de su vida, en la corte, durante la guerra, en el exilio, sus obras han tomado diferentes tonos, a veces dulces y campestres, luego sarcásticos o violentos y crueles cuando el levantamiento de Madrid contra el ejercito francés. Empezaremos suavemente.
En este momento El Prado presenta una exposición que parece maravillosa, “Goya en Madrid”, sobre todo cartones para tapices que le han hecho celebre.
Alegría, niños, juegos y fiestas ...

Las lavanderas

Muchachos jugando a soldados

Los Jugadores de naipes


PS. cliquez sur Goya en Madrid pour en voir plus, tout savoir!!!

2 déc. 2014

Inventer un sapin..../Inventar un pino



Dans beaucoup de familles, comme dans la mienne quand j'étais jeune, la question se pose chaque année: sapin ou pas? Vrai ou artificiel?
Ici je décore (un peu) le grand ficus...une boule ou deux.
Nous voilà en décembre et que vois-je? La grosse boule argentée de l'an dernier a passé les 12 mois dans le ficus!

Cette année sera différente: voilà les quelques possibilités envisagées...

 
 
Petites tortillas (omelettes) pomme de terre/épinards


http://www.omundodelua.com/2013/12/decoracao-arvores-de-natal.html#.VH2jh49Bedl
En muchas familias, como en la mía cuando era joven, la cuestión vuelve cada año: ¿pino o no?
¿Real o artificial?
Aquí decoro (un poco) el gran ficus...una o dos bolas.
Estamos en diciembre y ¿qué veo? La gran bola plateada del año pasado ha pasado los 12 meses en el ficus.

Este año será diferente: aquí unas posibilidades contempladas...

                                           ---------------------


K m'envoie d'autres idées et réalisations de "sapins"
Gracias, muchas!





















Je vous recommande en passant le site en anglais Adventures in Sustainable Eating. De courts vidéos, de magnifiques images tournées de par le monde, des gens qui travaillent et veillent... http://www.theperennialplate.com/episodes-all/

Os recomiendo el website en inglés Adventures in Sustainable Eating. Vídeos cortos, magníficas imágenes de por el mundo, gente que trabajan y cuidan...

26 nov. 2014

Arriver et baiser le saint / Llegar y besar el santo



Voici le troisième billet (les 2 premiers sont ici et ) qui traite d' expressions espagnoles. Cette fois encore je me suis amusée à les traduire littéralement...trouverez-vous leur signification?

Juan avait toujours parlé par les coudes (hablar por los codos), intarissable depuis son enfance. Souvent, faute de compagnie, il parlait seul et là aucune limite à ses rêves, projets.
 
Intelligent et bon élève, ses parents lui conseillèrent de devenir avocat: “avec une telle verve, ce sera “coudre et chanter” (coser y cantar) " disaient-ils.
Juan les avait crus.
Une fois ses études terminées il pensa, oh erreur, que ce serait “arriver et baiser le saint”(llegar y besar el santo)
Jamais il ne s'était imaginé qu'autant de concurrents se présenteraient au même poste d'avocat de l'entreprise BUHO. On lui donna le numéro 22, chose qui le laissa à carreaux (quedarse a cuadros).

Dans la salle d'attente il rencontra l'ancien avocat de la boîte qui lui dit: celui qui veut des poissons doit se mouiller le cul (el que quiera peces que se moje el culo). 
 Les autres candidats, tous fort bavards, s'approchèrent et une discussion fort animée s'ensuivit.
Fort animée et de plus en plus bruyante, au point que l'avocat général renvoya chaque hibou à son olivier (Cada muchuelo a su olivo)

C'est penaud que Juan rentra chez lui; il avait pris sa décison: il deviendrait oiseleur.

Coupe à l'oiseleur

Wiki: 
Tondo d'une coupe ionienne à figures noires dite « coupe à l'oiseleur ». Provenance : Étrurie (?), fabriqué dans la Grèce de l'est v. 550 av. J.-C. Deux oiseaux, des oisillons dans un nid, une sauterelle et un serpent sont dispersés dans un décor végétal luxuriant où évolue le personnage central (peut-être Dionysos si les arbres à ramures sont identifiés à des ceps de vigne


20 nov. 2014

La guitarra de F. García Lorca


Le piano et la guitare furent les inséparables compagnons de vie de Frederico.
Voici deux poèmes dédiés à la guitare: pleurs et sanglots, images...reflets d'une époque.

El piano y la guitarra fueron los inseparables compañeros de vida de Federico.
Aquí dos poemas dedicados a la guitarra: llantos y sollozos, imágenes...reflejos de una época.






Las seis cuerdas, F, García Lorca

La guitarra
hace llorar a los sueños.
El sollozo de las almas
perdidas
se escapa por su boca
redonda.
Y como la tarántula,
teje una gran estrella
para cazar suspiros,
que flotan en su negro
aljibe de madera.


1924

Les six cordes

La guitare
fait pleurer les songes.
Le sanglot des âmes
perdues
s'échappe par sa bouche
ronde.

Et comme la tarentule,
elle tisse une grande étoile
pour chasser les soupirs
qui flottent dans sa noire
citerne en bois.

(Federico Garcia Lorca, Poème du Cante jondo.
Poésies 1921-1927)
(trad: Colo)

Dessins de Lorca

La guitarra
Empieza el llanto
de la guitarra.
Se rompen las copas de la madrugada.
Empieza el llanto de la guitarra.


Es inútil callarla.
Es imposible callarla.
Llora monótona
como llora el agua,
como llora el viento
sobre la nevada.
Es imposible callarla.
Llora por cosas
lejanas.
Arena del Sur caliente
que pide camelias blancas.
Llora flecha sin blanco,
la tarde sin mañana,
y el primer pájaro muerto
sobre la rama.
!Oh guitarra!
Corazón malherido
por cinco espadas. 

 
 Celui-ci me fait sourire...este me hace sonreir


La guitare, Federico García Lorca




Commence la plainte
de la guitare.
Les cimes de l'aube se brisent.
Commence la plainte de la guitare. 
 
Inutile de la faire taire.
Impossible de la faire taire.
Plainte monotone,
comme le pleur de l'eau,
comme le pleur du vent
sur la neige.
Impossible de la faire taire.
Elle pleure sur des choses
lointaines.
Sable du Sud brûlant
qui désire de blancs camélias.
Elle pleure la flèche sans but,
le soir sans lendemain,
et le premier oiseau mort
sur la branche.
O guitare !
Coeur transpercé
par cinq épées.



(Poème du cante jondo)Trad: Colo

Un site qui explique la relation de Lorca avec la guitare