17 juin 2012

Peluches en fête / Pelusas de fiesta


Ce dimanche midi, 30º à l'ombre.
Une balade dans les rares sous-bois de feuillus pas loin de chez moi se décide.
Peut-être même y aura-t-il un reste d'eau dans la petite rivière...

Non, plus une goutte, mais une vision magique et une forte illusion de fraîcheur.

Este domingo a mediodía, 30º a la sombra.
Un paseo por los escasos sota bosques de árboles frondosos cerca de casa se decide.
Tal vez quedará incluso un poco de agua en el pequeño torrente...

No, ni una gota, pero una visión mágica y una fuerte ilusión de frescura.
            
Les "coupables" / Los "culpables"


Torrents de douceur / Ríos de dulzura


Aaaatchoum, rentrons /Aaaachís, volvamos

NB: Après vérifications, ces peluches blanches ne sont pas du pollen mais des sortes de parachutes remplis de semences que produisent les dames peupliers pour que s'éparpillent les graines fécondées.
Después de unas verificaciones, esas pelusas blancas no son polen sino especies de paracaídas llenos de simientes producidos por damas chopos para que se esparzan mejor.

33 commentaires:

  1. Por aqui también vuela ese polen tan lleno de magia para algunos... pero desgraciadamente, para mi es puro veneno, ya que tengo una alergia tremenda al polen de los chopos !
    Bonitas fotos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gracias Marie, este cumplido viniendo de ti es un regalo!
      Es así de algunas magias; mejor mirar sus fotos que acercarse...

      Supprimer
  2. Tes photos, pollens hissées, sont merveilleuses Colo, on s'y tremperait oui ! smiling ...

    Ah comme ton île est luxe, croire en beauté ...

    La poésie ici
    La poesia, aqui

    Un abrazo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mêler nos cheveux aux pluches...
      Poesía, siempre.

      ¡Hasta pronto!

      Supprimer
  3. Les ombres sur le chemin et cette surprenante blancheur !
    Tes "torrents de douceur" pourraient inspirer Zao Wou-Ki.
    Bonne journée, Colo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Zao ferait "sortir les choses du chaos":
      "Peindre, peindre, - Toujours peindre - Encore peindre - Le mieux possible, le vide et le plein - Le léger et le dense - Le vivant et le souffle."
      Orages? Parapluie?
      Belle journée à toi aussi!

      Supprimer
  4. Ces dames peuplier veulent prouver ainsi leur fertilité ? :-)
    La première photo est superbe, c'est peut être moins bon pour les pauvres qui ont le nez qui gratte et les yeux qui piquent :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parachuter ses semences est une idée géniale, non? Vive ces dames...:-)
      Tout était si inattendu, si beau...tu aimerais cet endroit, sûr!

      Supprimer
  5. le peuple des liés a réussi une évasion collective et féconde...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prendre la clé des bois...
      Toujours aussi créatif et inspiré JEA!

      Supprimer
  6. Pollen, peau-laine si soyeuse. Dame peut plier mais ne rompra point elle attend sa descendance.
    Bonne journée Colo

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli! merci Gérard.
      Ne pas se rompre malgré une journée pleine de fort tristes et de mauvaises nouvelles.
      Bonne soirée à vous, la lune est fort belle ces jours-ci.

      Supprimer
  7. "File la laine, filent les jours
    Garde ma peine et mon amour
    Livre d'images des rêves lourds
    Ouvre la page à l'éternel retour."

    File la laine et la brume d'été venant
    File la laine des rêves et des tourments.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Filer la laine serait comme retenir le temps, et ces retours à date fixe est si apaisant.
      Gracias por estas palabras delicadas Maïté.

      Supprimer
  8. C'est la neige de juin
    la bourre des peupliers
    Torrents de douceur

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Lily...oui, bien jolie cette neige!
      L'île, comme toute la Méditerranée, est boisée de pins, amandiers, oliviers et caroubiers; rares sont les "feuillus"...d'où ma surprise blanche. Un moment magique.

      Supprimer
  9. En regardant les photos sans lire le texte comme pour savourer, j'ai cru qu'il s'agissait de cocons de chenilles processionnaires… Un fléau par chez moi certaines années. L'explication que tu donnes, est rassurante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui Obni, La Procesonaria sévit ici aussi, mais cette année je n'en ai pas encore vu...hasard ou résultat d'une traque permanente?

      La technique et l'imagination que met la nature pour se reproduire est époustouflante, non?
      Te deseo un día muy agradable.

      Supprimer
  10. Oui, j'ai aperçu aussi ces bourres du peuplier. Impressionnant ! Déjà la rivière à sec ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme les chemises de l'archiduchesse...déjà, oui.
      Et aujourd'hui ciel gris et lourd, 29º, souffle un vent chaud peu rassurant.

      Supprimer
  11. Incroyable, j'ai vraiment cru que c'était une chute d'eau !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'effet est surprenant et si silencieux...

      Supprimer
  12. Ces photos comme une plongée superbe dans le fantastique ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, il y a (beaucoup) de ça!
      Belle journée Savarati.

      Supprimer
  13. Félicitations pour ce blog a retenir et pour les magnifiques photos.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Grand merci et revenez quand il vous plaira...quand je clique sur votre nom, je n'arrive sur aucune page malheureusement.

      Supprimer
  14. Jamais je n'ai vu ça!!!! Stupéfiant... Merci de partager!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien nous sommes au moins deux alors!
      À bientôt Edmée.

      Supprimer
  15. C'est vrai ça?...
    Misère!...

    http://unbleudetouteslescouleurs.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça y est, todo arreglado, gracias!

      Supprimer
  16. El Horror con mayuscula ... le tengo una alergia tremenda a la "pelusa" (asi lo llamamos nosotros) de los chopos, me pongo a morir... asique cuando la veo volar o me encierro en casa si cabe la posibilidad o... a llorar y aguantar !

    RépondreSupprimer