29 janv. 2015

Mots et caresses / Palabras y caricias



Vos mots si chaleureux qui me sont arrivés durant mon séjour prolongé à l'hôpital ont été de douces caresses.
Merci, grand merci.

Peu à peu reprendre la route, la mienne, celle qui me mène à vous aussi.

La première fleur d'amandier défie le froid, réconforte: fin janvier, tout est normal.

 

"La caresse est un langage
si tes caresses me parlent
je ne voudrais pas qu'elles se taisent"
Mario Benedetti "informe sobre caricias"
Vuestras palabras afectuosas me llegaron durante mi estancia prolongada en el hospital y me parecieron suaves caricias.
Gracias, muchas gracias.
Poco a poco volver a caminar, mi camino, el que me lleva a vosotros también.

La primera flor de almendro desafía el frío, conforta: final de enero, todo está normal.

"La caricia es un lenguaje
si tus caricias me hablan
no quisiera que se callen"
Mario Benedetti (Informe sobre caricias)

9 janv. 2015

Pause



Voici quelques mots d'Antoni Xumet extraits du beau volume "Majorque, l'île aux poètes" Édition Illador, trilingue, majorquin, espagnol et français.

 "Dans le livre de nos destinées, on devine des fautes d'orthographe"(p.11)*

Ce blog restera entre parenthèses pour un temps, le temps pour des "blouses vertes et blanches" comme les appelait le très cher JEA, de repartir à la pêche d'un truc de nature inconnue.

Portez-vous bien et à bientôt.

 
Rafel Joan, pintor mallorquín


 "En el libro de nuestro destino, se intuyen faltas de ortografía" (p11)*


Unas palabras de Antoni Xumet sacadas del precioso libro “Majorque, l'île aux poètes”, Edición Illador, trilingüe, mallorquín, castellano, francés.

Este blog permanecerá entre paréntesis durante algún tiempo, el tiempo para que unas batas verdes y blancas realicen la pesca de un chisme de origen desconocido.

Pasadlo bien y hasta pronto.


*trad. française Margarida Llabrés et Bernard Pons
 Trad. español Antoni Xumet




8 janv. 2015

3 janv. 2015

Ruches / Colmenas


Étonnant ce poème de García Lorca; sans doute parlait-il d'un autre genre de prison...

Pour l'accompagner, des photos du photographe Valencien Sergio Belinchón (1971). Frappé par ces cités fantôme construites, quelle folie, pendant le désastreux boum, il a été s'y promener, photographier ces lieux déserts.

Sorprendente este poema de García Lorca; tal vez hablaba de otro tipo de cárcel...

Para acompañarlo, unas fotos del fotógrafo Valenciano Sergio Belinchón (1971). Impactado por esas ciudades fantasmas edificadas, qué locura, durante el desastroso boom, fue a pasear y fotografiar esos lugares desiertos.
 
                 



Sergio Belinchón / Ciudades efímeras (http://arqtipo.com/?p=319)

                                      

 Ruches

F. García Lorca

Nous vivons dans des cellules
de verre,
dans des ruches d'air!
Nous nous embrassons à travers
du verre.
Merveilleuse prison,
dont la porte
est la lune! 
 
(Trad: Colo)


 
Sergio Belinchón cités éphémères (http://arqtipo.com/?p=319)




 
 
Colmena
 
 
F. García Lorca

¡Vivimos en celdas
de cristal,

en colmena de aire!

Nos besamos a través

de cristal.

¡Maravillosa cárcel,

cuya puerta

es la luna!
 

1 janv. 2015

Voeux / Deseos

Bonne Année à toutes, et tous bien sûr.

                                 Feliz Año a todas y todos, claro.



Pour vous remercier de tout cœur de vos passages si chaleureux sur mon blog, voici quelques cadeaux, typiquement majorquins vus au marché de Sineu, hier. Faites vos choix...


                            Des cèpes et herbes variées

                                     Des lampes à huile, bienvenues par temps durs



                       Des pâtisseries, appelées cocas, ensaimadas, cocarrois...






                               Mandarines à gogo




                              Des pantoufles super chaudes en peau et laine de mouton

PS: je sais que certains d'entre vous n'arrivent pas à mettre des commentaires  dernièrement. J'en suis désolée et, à part contacter mon serveur, je ne sais vraiment pas que faire de plus...2015 y remédiera peut-être.